Home Politique Sacca Lafia : le parti « Les Démocrates » réagit à sa désignation à...

Sacca Lafia : le parti « Les Démocrates » réagit à sa désignation à la tête du Conseil Electoral

Sacca Lafia : le parti
Sacca Lafia : le parti "Les Démocrates" réagit à sa désignation à la tête du Conseil Electoral

A la suite de la prestation de serment devant les institutions de la République, l’ancien ministre de l’intérieur Sacca Lafia a été choisi par ses pairs pour conduire la destinée du conseil électoral (l’organe qui s’occupe de la gestion des élections) pour les 5 prochaines années. Un choix qui suscite des craintes au sein de la classe politique.

Premier vice président de l’un des deux partis politiques du chef de l’Etat, la désignation de Sacca Lafia au poste de président du conseil électoral ne rassure pas la classe politique, notamment l’opposition. Reçu ce weekend sur une télévision numérique, l’ancien doyen à la retraite et vice président des démocrates estime que le conseil électoral lui paraît plus coloré que la CENA qui avait pourtant l’air incolore.

» …Son passé à part les histoires de Maria Gléta, je ne sais pas… Mais, je crois que la précédente Cena m’avait l’air beaucoup plus incolore« ; a fait savoir l’acteur politique de l’opposition. Selon lui, le président de la commission électorale nationale autonome (CENA), Emmanuel Tiando n’est pas un acteur politique et n’est membre d’aucun parti politique; ce qui pour lui, n’est pas le cas de Sacca Lafia.

« Lorsqu’on prend le vice-président d’un parti politique pour placer à la tête de cet organe, les crises qui vont naître seront légitimes parce que lui, il est homme et il a les faiblesses humaines« , indique-t-il.

Pour le douanier à la retraite et acteur politique de l’opposition, on aurait mieux fait, si on voulait un organe bien technique, de ne pas mettre un politicien de ce niveau à tête de l’institution.

Quid de la mission du conseil électoral ?

Prévu par le nouveau Code électoral, le Conseil électoral, conformément aux dispositions de l’article 19 de la loi, portant Code électoral en République du Bénin, veille à la bonne organisation des scrutins et à la sincérité des votes.

Missions en amont…

Il adopte le règlement intérieur de la Céna, approuve le programme d’activités de la Direction générale des élections, approuve les projets de budget élaborés par la Direction générale des élections, approuve le rapport d’activités de la Direction générale des élections, organise des concertations avec toutes les parties prenantes du processus électoral, informe l’opinion du chronogramme de chaque élection, examine les dossiers de candidature, valide et publie les candidatures.

Il doit aussi, aux termes des dispositions du même article 19, s’assurer de la mise en place, à temps, du matériel électoral et des documents électoraux. Par ailleurs, le Conseil électoral adresse toutes communications importantes aux candidats et aux partis, veille à la publication et à la notification, aux personnes concernées, de la liste des membres des postes de vote et autres agents électoraux.

Missions pendant et après le vote…

Au cours du scrutin, le Conseil électoral supervise les opérations de vote et la centralisation des résultats, procède aux vérifications et contrôles nécessaires, transmet les procès verbaux des élections à la Cour Constitutionnelle, examine les réclamations portant sur les opérations pré-électorales et électorales sans préjudice des attributions de la Cour Constitutionnelle et des juridictions compétentes.

Il publie les résultats provisoires des élections législatives et du Président de la République, et les transmet à la Cour Constitutionnelle, proclame les résultats définitifs des membres des conseils communaux, organise la reprise des élections en cas d’annulation, et enfin publie son rapport général d’activités, notamment de l’année électorale au plus tard 60 jours après la proclamation des résultats définitifs du dernier scrutin.

Conformément aux dispositions de l’article 20 de la même loi, le Conseil électoral est composé de 05 membres désignés par la majorité parlementaire (01), la minorité parlementaire (01), le Président de la République (01), le Chef de file de l’opposition (01) et 01 magistrat en activité ou non, désigné en Assemblée générale des magistrats.

Ces 05 membres du Conseil électoral sont, conformément à l’article 21 de la même loi, nommés par décret pris en Conseil des ministres pour un mandat de 05 ans non renouvelable.

Les cinq membres du conseil électoral

Pour les cinq prochaines années, les cinq membres ci-après ont été désignés au sein du conseil électoral.

Il s’agit de Sacca Lafia, Adolphe Djima, Nicolas Assogba, Abou Boukari Adam Soulé et Sanni Gounou.

Conformément au code électoral, les différents membres ont été proposés comme suit:

Représentants de l’Assemblée nationale : Sacca Lafia et Adam Boukari Soulé,

Représentant du Chef de l’État : Adolphe Djiman;

Représentant du chef de file de l’opposition : Sanni Gounou;

Représentant des magistrats : Nicolas Assogba.

Il faut préciser que l’un des deux représentants de l’assemblée nationale, Adam Boukari Soulé a déposé sa démission et sera bientôt remplacé.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here