Home Société Abomey-Calavi: une femme enceinte meurt après avoir été bastonnée par son mari

Abomey-Calavi: une femme enceinte meurt après avoir été bastonnée par son mari

Abomey-Calavi: une femme enceinte meurt après avoir été bastonnée par son mari
Abomey-Calavi: une femme enceinte meurt après avoir été bastonnée par son mari

Dans la commune d’Abomey-Calavi, une femme enceinte décède après avoir été battue par son mari. Les faits se sont déroulés à Glo-Djigbé, un arrondissement de la cité dortoir.

Victime de violences conjugales et abandonnée par son mari après l’avoir battue et laissée dans un état critique, elle va finalement passer de vie à trépas. Le mari accusé est un électricien-auto de profession, âgé de 38 ans, polygame et père de 07 ans. « Les faits remontent au 5 août 2021, où la femme enceinte de 4 mois a été battue par son époux, puis rejoint ses parents avant de perdre la vie le 30 août 2021 à l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi », rapporte l’ONG FND.

Selon les informations rapportées, le mari, suite à une dispute, avait porté des coups à la victime (sa deuxième épouse), enceinte de 4 mois environ au moment des faits. Après avoir été battue, elle a rejoint ses parents avec des douleurs au bas-ventre et à la poitrine. « Inquiets, ses parents ont dû contacter plusieurs fois le mari pour lui demander de venir conduire sa femme à l’hôpital. Celui-ci est resté indifférent jusqu’au 27 Août 2021 où la situation s’était aggravée. Transférée d’urgence à l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi, elle a rendu l’âme. », rapporte la même source.

Le mari interpellé et déposé en prison

Le mari a été aussitôt interpellé après le drame. Interrogé au commissariat de Glo-Djigbé, il aurait reconnu avoir porté des coups à a femme, « mais pas au niveau du bas-ventre ni de la poitrine ». La famille de la victime a fait savoir que le mari ne serait pas à sa première fois. La femme aurait déjà été victime d’une fausse couche suite à des coups reçus de la part du mari.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here