Home Société Afghanistan: pour avoir écouté de la musique, plusieurs personnes massacrées

Afghanistan: pour avoir écouté de la musique, plusieurs personnes massacrées

Afghanistan: pour avoir écouté de la musique, plusieurs personnes massacrées
Afghanistan: pour avoir écouté de la musique, plusieurs personnes massacrées

Plusieurs personnes ont été tuées dans l’est de l’Afghanistan vendredi soir alors qu’elles assistaient à une cérémonie de mariage. Selon les informations les assaillants seraient des Talibans qui ont interdit que la musique soit jouée lors de la réception.

C’est un événement heureux qui a tourné au drame lorsque des individus armés ont fait irruption à une cérémonie de mariage où de la musique était jouée et avaient exigé qu’elle soit coupée avant d’ouvrir le feu sur les personnes présentes au mariage. Selon les informations, les assaillants se seraient présentés comme étant des talibans.

Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a donné une conférence de presse dimanche pour apporter des clarifications après cet événement qui a fait trois morts et plusieurs blessés. Il a déclaré que l’attaque avait été perpétrée par trois assaillants qui prétendaient être des membres des talibans. Selon Mujahid, les hommes armés ont attaqué une réception qui se tenait dans le district de Surkh Rod de la province de Nangarhar.

Le porte-parole a ajouté que personne n’a le droit de tuer qui que ce soit pour avoir joué de la musique, et a indiqué qu’une enquête était en cours pour établir si l’incident était dû à un problème personnel. « Dans les rangs de l’Émirat islamique, personne n’a le droit de détourner qui que ce soit de la musique ou de quoi que ce soit, uniquement pour essayer de les persuader. C’est le principal moyen », a déclaré Mujahid lors d’une conférence de presse, selon l’AFP.

Il a déclaré que deux personnes liées à l’incident avaient été arrêtées, mais qu’une troisième s’était échappée. Bien qu’ils désapprouvent le fait de jouer de la musique lors des mariages et autres événements publics, les talibans n’ont pas publié de décret l’interdisant depuis leur arrivée au pouvoir en août.

 

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here