Home Société Ajavon : la fréquence de Soleil FM attribuée à un autre promoteur

Ajavon : la fréquence de Soleil FM attribuée à un autre promoteur

Ajavon : la fréquence de Soleil FM attribuée à un autre promoteur
Ajavon : la fréquence de Soleil FM attribuée à un autre promoteur

A travers la décision n°21-042/Haac en date du 3 novembre 2021, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a rendu publique la liste des nouvelles stations de radios commerciales ou non, retenues au terme de l’avis d’appel à candidatures de 2020.

Comme on pouvait s’y attendre, elle a attribué la fréquence de Soleil FM 106.0, une radio privée précédemment propriété de Sébastien Ajavon, à un autre promoteur. En l’occurrence à Bip FM. Soutien de Patrice Talon au départ, le magnat de la volaille est entré en disgrâce avec ce dernier.

Du coup, il a été d’abord visé par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), et condamné à 20 ans de prison par la suite dans l’affaire de 18 kg de drogue. Pire ; ses affaires au Bénin, dans le domaine de la volaille ont périclité et il a dû mettre la clé sous le paillasson. Plus tard, la fréquence de sa radio ne lui sera pas renouvelée. Plus de 05 ans déjà, il vit en France en tant qu’exilé.

Quid du renouvellement de Soleil FM

Soleil FM a suspendu ses émissions en décembre 2019 à la suite d’une décision de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. La HAAC reproche au patron de cette station, Sébastien Ajavon en l’occurrence qui vit en France, de ne pas avoir cherché à renouveler la licence de sa radio en personne.

Dans la foulée, les employés à l’époque avaient laissé entendre qu’ils avaient entrepris les démarches au vu de renouveler la fréquence, mais l’instance de régulation a clairement dit à Jérôme Kassa, l’un des responsables de cette époque qu’il n’était pas habilité à faire ces formalités en lieu et place du patron (Sébastien Ajavon).

Jérôme Kassa n’exclut pas que la radio ait été fermée pour d’autres raisons, mais était prêt à dialoguer avec la HAAC pour rouvrir Soleil FM. « Nous allons nous rapprocher de la HAAC parce qu’il faut respecter les institutions, explique-t-il. Évidemment, notre intention n’était pas de la blesser dans son orgueil et nous la prions de bien vouloir rouvrir l’antenne car ce n’est pas bon pour le pays et ce n’est pas bon pour nous. Si nous avons fauté quelque part, qu’on nous le dise afin qu’on puisse corriger et avancer. »

Les démarches des faîtières au Bénin à savoir l’UPBM, CNPA-Bénin et les autres Reporters Sans Frontières ne donneront rien. Conséquences, Soleil FM a été contraint de mettre fin à la collaboration du personnel.

 

Linvestigateur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here