Home Société Alain Orounla: « Tout individu est un sujet à risque, donc la...

Alain Orounla: « Tout individu est un sujet à risque, donc la vaccination obligatoire a son sens »

Alain Orounla: « Tout individu est un sujet à risque, donc la vaccination obligatoire a son sens »
Alain Orounla: « Tout individu est un sujet à risque, donc la vaccination obligatoire a son sens »

Le préfet du département du Littoral, Alain Orounla n’est pas satisfait du taux de vaccination sur son territoire de compétence. Devant les membres de la conférence administrative départementale du Littoral (CAD-LITTORAL) ce mercredi, le patron de la préfecture de Cotonou a fait savoir que l’obligation vaccinale décidée par le gouvernement, n’est du non sens.

L’autorité préfectorale du Littoral est préoccupée par la couverture vaccinale sur son territoire de compétence. La question a été évoquée ce mercredi 17 novembre 2021 lors de la session de novembre de la conférence administrative départementale du Littoral.

Après la présentation des sujets à débattre, l’adoption du compte rendu de la session du 20 octobre 2021 et le point d’exécution des tâches prescrites au cours de la dernière CAD, les débats se sont crispés sur la tâche relative au sujet de la lutte contre la recrudescence de la pandémie de la Covid-19.

Le préfet du département du Littoral a fait le tour d’horizon des actions menées par le gouvernement du président Patrice Talon pour faire face à la propagation de la pandémie. Selon lui, de gros moyens ont été mobilisés par l’exécutif soucieux de la protection de ses populations. Il déplore malheureusement le manque d’engouement au niveau des populations pour se faire vacciner alors que le gouvernement a fait un énorme effort pour rendre disponible les différents vaccins.

« Tout individu est un sujet à risque, donc la vaccination obligatoire a son sens. Nous avons assez débattu sur la question. Faisons l’effort de nous faire vacciner « , a-t-il lancé à l’endroit des personnes qui manifestent encore quelque résistance pour se faire vacciner.

L’ex-ministre et porte-parole du gouvernement devenu préfet du département du Littoral ambitionne de voir son territoire de compétence se hisser à la tête des départements où le taux de vaccination est le plus élevé. L’autorité préfectorale souhaite bien compter sur tous les directeurs départementaux pour relever ce défi. « L’essentiel est qu’on ait le  meilleur taux  vaccinal dans le Littoral qui est exposé à la pandémie au terme de la campagne nationale de vaccination en cours« , a-t-il confié.

Les préfets impliqués dans une campagne accélérée de vaccination…

Malgré les mesures prises par le gouvernement pour rendre disponible et accessible les vaccins, bon nombre de béninois se font encore désirer. Les appels persistants du gouvernement encore moins les décisions drastiques n’ont pas changé grand chose. A la date du 7 novembre 2021, seulement 3,64% de béninois se sont déjà vaccinés sur une projection de 40% d’ici fin décembre 2021.

Pour augmenter ce taux, une campagne accélérée de vaccination est lancée le mardi 16 novembre 2021 à la mairie d’Abomey-Calavi pour une période de deux mois. Les préfets des 12 départements du pays sont fortement impliqués dans cette campagne. L’objectif est d’atteindre d’ici à la fin des deux mois, une bonne couverture vaccinale.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here