Home Société Algérie: un attentat terroriste organisé contre l’Etat déjoué

Algérie: un attentat terroriste organisé contre l’Etat déjoué

Algérie: un attentat terroriste organisé contre l’Etat déjoué
Algérie: un attentat terroriste organisé contre l’Etat déjoué

Les services de sécurité algériens ont affirmé mercredi 13 octobre avoir déjoué des attaques armées qu’un groupe séparatiste kabyle planifiait à l’aide de complices à l’étranger, ont rapporté les médias.

Dans un communiqué reproduit par les médias, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé que la police avait démantelé cette semaine un réseau lié au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), classé «terroriste» par l’Algérie, et arrêté 17 personnes dans les préfectures de Tizi Ouzou, Bejaïa et Bouira, en Kabylie (Nord-Est). Les personnes interpellées projetaient de mener des «actions armées visant à porter atteinte à la sécurité du pays avec la complicité de parties internes prônant le séparatisme», a ajouté la DGSN. Selon le communiqué, les suspects ont avoué avoir été «en contact permanent via internet avec des parties étrangères opérant sous le couvert d’associations et d’organisations de la société civile et basées dans l’entité sioniste (Israël) et dans un pays d’Afrique du Nord», selon la même source.

Le pays d’Afrique du Nord pointé du doigt n’a pas été nommé, mais l’Algérie avait rompu en août ses relations avec le Maroc voisin qu’il accuse de soutenir le MAK, une ligne rouge pour Alger qui s’oppose à toute velléité indépendantiste de la Kabylie, région berbérophone du nord-est du pays. Avant cette rupture, Alger avait rappelé en juillet son ambassadeur à Rabat pour consultations après que le représentant du Maroc à l’ONU a fait circuler durant une réunion du Mouvement des non-alignés une note dans laquelle il estimait que «le vaillant peuple kabyle mérite (…) de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination». Le diplomate marocain avait alors exprimé son soutien au séparatisme kabyle en réaction à l’appui apporté par Alger aux indépendantistes du Polisario au Sahara occidental qui combattent le Maroc.

La récente normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël – en contrepartie d’une reconnaissance américaine de la «souveraineté» marocaine sur ce territoire disputé – a encore avivé les tensions avec l’Algérie, fervent soutien de la cause palestinienne.

Le Figaro

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here