Home Société Attaque terroriste au Togo: l’armée repousse les assaillants

Attaque terroriste au Togo: l’armée repousse les assaillants

Attaque terroriste au Togo: l'armée repousse les assaillants
Attaque terroriste au Togo: l'armée repousse les assaillants

Dans le Nord-Togo, un poste des forces de défense et de sécurité a été attaqué dans la nuit du 9 au novembre 2021 par des terroristes. L’attaque est confirmée par le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark. Selon l’officiel togolais, la réaction énergique des militaires a permis de repousser les assaillants.

L’attaque dans le Kpendjal, précisément dans la localité de Sanloaga dans la nuit du 09 au 10 Novembre 2021 aux environs de 22:45. Heureusement les soldats togolais veillaient au grain. Ils ont réussi à repousser les assaillants venus de l’autre côté de la frontière avec le Burkina-Faso.

Le ministre togolais de la sécurité et de la sécurité confirme les faits. Général Damehame Yark a assuré que les éléments des forces de défense ont réagi promptement. Il n’y a eu aucune perte en vie humaine du côté du Togo.

« Affirmatif ! Un de nos postes a été attaqué dans le Kpendjal par des bandits à la frontière avec le Burkina-Faso. Nous n’avons pas le bilan pour le moment. Mais nous avons vu des traces de sang dans le repli de ces bandits-là », a déclaré Général Yark à Togobreakingnews.info.

Toutefois, le ministre indique qu’un renfort est envoyé dans la région depuis mercredi matin pour renforcer les positions.

« Un renfort est envoyé dans la région. Nous avons renforcé les contrôles et les éléments sont sur le qui-vive. Nous n’allons pas laisser faire », a pesté le Général.

Seul face aux terroristes

Damehame Yark déplore que sur la frontière avec le Burkina-Faso, le Togo soit pratiquement seul face à la menace. « De l’autre côté, il n’y a plus de répondant… Le terrain est vide. Nous avons du boulot », a-t-il appuyé.

Le ministre togolais rassure qu’il n’y a pas de panique. Le Togo a déployé dans le grand Nord depuis trois ans maintenant un contingent de force de défense et de sécurité qui contrôle les frontières avec le Burkina-Faso, le Bénin et le Ghana.

Il s’agit de l’opération Koundjoare. En février dernier, le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé s’est rendu sur le théâtre des opérations pour remobiliser la troupe.

Togobreakingnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here