Home Société Bénin-Affaire 145 kg de cocaïne : un suspect français arrêté au Maroc

Bénin-Affaire 145 kg de cocaïne : un suspect français arrêté au Maroc

Bénin-Affaire 145 kg de cocaïne : un suspect français arrêté au Maroc
Bénin-Affaire 145 kg de cocaïne : un suspect français arrêté au Maroc

Le Bénin vient de faire arrêter un Français à l’aéroport international Mohammed V au Maroc. Il serait impliqué dans l’affaire 145 kg de cocaïne, dossier pendant devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, un Français, suspecté dans une affaire de trafic de cocaïne au Bénin, a été arrêté ce mardi 12 octobre 2021 au Maroc. Selon les informations de BENIN WEB TV, l’opération a été menée par les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc, en exécution du mandat d’arrêt décerné par les autorités judiciaires béninoises.

Au Bénin, plusieurs personnes ont déjà été interpellées et déposées en prison dans le cadre de cette affaire. Il y a notamment le président directeur général de la société Sonimex, Séraphin Yéto, un officier de la police républicaine et des agents du Groupe Bolloré.

Retour sur les faits

L’affaire avait éclaté en juin 2021. 150 plaquettes de cocaïne (un peu plus de 145 kg), ont été découvertes dans l’un des 20 conteneurs de sucre achetés par Séraphin Yéto, PDG de Sonimex. L’affaire remonte à quelques semaines en arrière.

Les conteneurs en provenance du Brésil avec un détour par l’Espagne, appartiendraient à un expatrié français. Ce dernier les a revendu au patron de la Sonimex. Aux premières heures de l’affaire, l’Ocertid et l’Unité mixte de contrôle des conteneurs sont intervenus.

La marchandise a été bloquée et le passeport de l’expatrié français saisi. Mais par la suite, le passeport lui a été restitué. Il y a eu également main levée pour favoriser la sortie des conteneurs du port. C’est ce qui a d’ailleurs fait éclater l’affaire. Séraphin Yéto et les premières personnes interpellées, sont poursuivis pour trafic de drogue et corruption. A la dernière audience tenue à la Criet, le dossier a été renvoyé en instruction.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here