Home Société Bénin au CDH de l’ONU: Amnesty International réagit

Bénin au CDH de l’ONU: Amnesty International réagit

Bénin au CDH de l'ONU: Amnesty International réagit
Bénin au CDH de l'ONU: Amnesty International réagit

Le Bénin a été élu membre du Conseil des droits de l’homme de l’Onu le 14 octobre 2021, pour un mandat de 2 ans qui débute l’année prochaine. L’élection du pays au sein de cet organisme intergouvernemental du système des Nations Unies, ne laisse pas indifférente Amnesty International.

Fabien Offner, chercheur Afrique de l’Ouest pour l’Ong de défense des droits de l’homme, rappelle aux autorités béninoises, que la promotion « essentielle – des droits économiques et sociaux, doit aller de pair avec le respect des droits politiques et civils fondamentaux, actuellement mis à mal au Bénin ».

Garantir aux membres de l’opposition arrêtés leur droit à un procès juste et équitable

Ces dernières années ont été marquées par de sérieuses atteintes à la liberté d’expression et à la liberté de réunion pacifique, a t-il poursuivi. « Amnesty International appelle les autorités à saisir cette opportunité (élection au CDH de l’Onu) pour mettre fin au harcèlement judicaire de certains militants et journalistes, et à garantir à la vingtaine au moins de militants et de membres de l’opposition arrêtés dans le contexte de l’élection présidentielle d’avril 2021, leur droit à un procès juste et équitable, à recevoir des visites de leurs familles à intervalles réguliers, et à avoir un accès confidentiel à des avocats » ajoute le chercheurs dont les propos ont été publiés sur le site officiel de l’Ong de défense des droits humains.

Une entrée qui doit encourager le Bénin à respecter davantage les droits humains

Amnesty international demande aussi aux autorités de revenir sur leur décision de retirer aux individus et organisations non gouvernementales le droit de soumettre directement des plaintes à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples. L’Ong pense par ailleurs que l’entrée du Bénin au CDH de l’Onu l’année prochaine devrait encourager les autorités à respecter davantage et promouvoir la protection des droits humaines au Bénin et au-delà de leurs propres frontières. Amnesty International prévient qu’elle sera particulièrement attentive à ce que le gouvernement assume pleinement ses responsabilités.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here