Home Société Bénin : ce que demande Richard Ouorou à Talon après la restitution...

Bénin : ce que demande Richard Ouorou à Talon après la restitution des œuvres d’art

Bénin : ce que demande Richard Ouorou à Talon après la restitution des œuvres d'art
Bénin : ce que demande Richard Ouorou à Talon après la restitution des œuvres d'art

Richard Boni Ouorou est admiratif de la campagne de Patrice Talon ayant abouti à la restitution des 26 trésors royaux du Bénin par la France. Le politologue est encore plus admiratif de ce discours du Chef de l’État béninois à l’occasion. Mais il pense que ce dernier peut encore faire mieux pour l’unité nationale en ce moment en continuant dans la lancée de la libération des prisonniers arrêtés à l’occasion de la dernière élection présidentielle. C’est également pour cette unité nationale qu’il devrait se donner la manière d’inviter et d’obtenir la présence des anciens présidents de la république, Boni Yayi et Nicéphore Soglo à l’occasion de la cérémonie organisée au Palais de la République pour le retour de ces objets. Ce faisant, il aurait frappé un grand coup selon lui. ( Lire la tribune de Richard Boni Ouorou).

Terrien,ne,s

J’ai eu à dire au chef de l’État M Patrice Talon, que je comprenais son ambition de vouloir dé-tiersmondialiser le Bénin, sans adhérer aux moyens qu’il met en œuvre pour y parvenir.

La restitution des œuvres historiques et traditionnelles de notre pays par la France ancienne puissance coloniale exécrable fait de M Patrice Talon si on devait le rappeler encore un héros, rare, par ces temps qui courent.

C’est avec un réel sentiment de fierté et d’appartenance que j’ai suivi avec mon fils la cérémonie et le discours un peu prolixe des fois, mais plein de sens du chef de l’État.

Dans cette France où le désespoir économique a mis au rang des discours prioritaires la xénophobie et l’ignorance d’un certain Eric Zemmour, dans cette France, vous avez osé dire en tout Africain, votre insatisfaction et votre espoir que très vite et très prochainement, les œuvres qui y demeurent encore rejoignent leur terre ( Ogou, etc.)

Malgré toute la colère qui m’anime quand je pense à vous et aux maux que subissent les Béninois et les Béninoises à cause de vos politiques trop brutales, je dois avouer que j’ai été séduit par la démarche. Votre ténacité relative plusieurs fois mise à l’épreuve a tenu bon. C’est à votre avantage et cela participera j’en suis certain à faire contrepoids au moment de votre bilan global.

Mais il n’y a pas que cela qui me séduit ces derniers temps, il y aussi cette ouverture que vous prônez pour la désescalade; la libération entamée des prisonniers d’opinions juste après la liste et les éléments que nous vous avons envoyés est un geste fort louable et nous espérons que vous puissiez continuer dans ce sens.

M Patrice Talon cher frère, la politique et les lois sont puissantes certes, car, les lois ne sont que l’orientation de la vision des politiciens dans une démocratie représentative. Mais il y a plus dur et plus fort, au-dessus de tout, il y a l’espérance des populations, leurs aspirations. Je vous ai récemment écrit qu’entre l’idée, sa formulation et sa mise en œuvre comme action, qu’il y a quelque chose dont il faut tenir compte; la vision dans laquelle se forme cette idée-là. Dans votre cas, votre vision dans le domaine politique et social, économique, nécessite une révision pour qu’elle puisse coller à l’aspiration de la majorité de vos électeurs. Ceci est d’autant plus urgent, que la perte de votre majorité entre 2016 et 2021 est un indicateur qu’il faut prendre très au sérieux.

Mais nous y reviendrons.

Pour l’heure, j’invite le peuple béninois, les terrien,ne,s et tous les amis de notre pays ainsi que moi-même, à vous dire félicitations et bienvenue dans l’histoire.

NB: Pour l’occasion, je vous aurais conseillé de convier avec insistance les présidents Yayi et Soglo à être de la partie, eux et certains autres leaders. Ils ne vous auraient pas volé la vedette ; au contraire, vous les auriez mis devant les faits de l’histoire et auriez montré à la face du monde l’unité qu’il fallait autour d’une action si historique.
Ce manque de tact a fait passer un événement si grand, au rang d’événement lambda dans l’opinion.
Il faudra revoir votre communication dans ce sens.

Merci, Que Dieu vous éclaire pour le reste !

Portez-vous bien,

Richard Boni Ouorou.

 

Crystal News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here