Home Société Bénin: c’est pour éviter la CRIET aux maires que le budget est...

Bénin: c’est pour éviter la CRIET aux maires que le budget est confié aux secrétaires exécutifs (Garba Yaya)

Bénin: c'est pour éviter la CRIET aux maires que le budget est confié aux secrétaires exécutifs (Garba Yaya)
Bénin: c'est pour éviter la CRIET aux maires que le budget est confié aux secrétaires exécutifs (Garba Yaya)

Le maire de la Commune de Bembèrèkè et Président de l’Association pour le développement des communes du Borgou (Adecob), Garba Yaya s’est prononcé sur la loi N°2021-14 portant code de l’administration territoriale en République du Bénin adoptée ce jeudi 21 Octobre 2021 par les députés. Cette loi aux dires de l’ancien député FCBE a l’avantage d’éviter la CRIET aux maires.

Garba Yaya, maire de la Commune de Bembèrèkè n’éprouve aucune crainte par rapport à la loi N°2021-14 portant code de l’administration territoriale en République du Bénin adoptée à l’unanimité des députés ce jeudi 21 Octobre. Dans un entretien accordé à un organe de la place, l’ancien député du parti forces cauris pour un Bénin émergent affirme qu’il s’agit en fait d’une réforme bien justifiée.

« Si vous regardez ce que vous faites, vous ne savez pas ce que font les autres. A partir d’un constat, le Président de la République a dit que ce n’est pas tous les maires qui font le travail comme cela se doit. De cette indélicatesse de certains collègues, cette réforme est née…« , indique-t-il pour justifier le bien-fondé de la nouvelle loi.

Pour l’édile de l’hôtel de ville de Bembèrèkè, à quelque chose malheur est bon. « Si on ne te permet pas de conduire ton budget au niveau de l’exécutif, on t’évite la CRIET. Puisque vous savez que les crimes économiques sont imprescriptibles. Cela veut dire que 10 ans plus tard, on pourra te poursuivre. Mais si tu n’as pas géré de fonds, on ne pourra plus te poursuivre« , fait-il savoir.

Le maire FCBE trouve quand même des points à corriger dans la réforme. Il souhaite en effet, que les secrétaires exécutifs des mairies soient choisis en conséquence et non de façon hasardeuse. « Dans les faits, il vaut avoir quelqu’un qui connait la maison. S’il y a un fils du village ou de la commune qui a les mêmes compétences, il vaut mieux le choisir pour que les populations aient confiance d’une part, et qu’il ait le regard de celles-ci. Quelqu’un qui n’est pas de la commune peut faire ce qu’on reproche au maire« ., a affirmé Garba Yaya.

Selon lui, l’avantage à choisir un fils du territoire réside dans le fait que ce dernier aura peur parce qu’il aura pitié de sa population et pourra faire le travail comme cela se doit. « Il ne pourra pas tricher, parce qu’il va craindre la reddition de comptes. Si c’est réglé comme cela, il n’y a pas de souci. Je veux dire que c’est cette réforme que j’utilisais. Je n’ai jamais choisi un entrepreneur depuis que je suis là. Mon problème, c’est que je suis exigeant sur la compétence. Ensuite, il faut que l’ouvrage soit de bonne qualité. Il faut aussi que l’entrepreneur soit le fils du terroir. Au pire des cas, s’il n’y en a pas, on pourra choisir ailleurs« , précise-t-il comme pour dire qu’il est en phase avec la réforme.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here