Home Société Bénin: Edgard Guidibi au cœur d’une nouvelle affaire d’escroquerie

Bénin: Edgard Guidibi au cœur d’une nouvelle affaire d’escroquerie

Bénin: Edgard Guidibi au cœur d'une nouvelle affaire d'escroquerie
Bénin: Edgard Guidibi au cœur d'une nouvelle affaire d'escroquerie

On s’en souvient en mars 2020, le Pasteur Edgard Guidibi avait écopé de 08 mois d’emprisonnement avec sursis et 500 mille fcfa d’amende pour escroquerie, escroquerie avec appel au public et association de malfaiteurs. Quelques mois après avoir purgé sa peine, Edgard Guidibi et Global Service Plus à nouveau au centre d’une une nouvelle affaire ‘’d’escroquerie’’. Les victimes dénoncent et réclament la restitution de leur sous et appellent les autorités compétentes à s’y intéresser.

Le 28 juin 2019, le sieur Emmanuel E. exprimait à Global Service Plus sa requête d’acquérir des parcelles. Sur la base des propositions qui lui ont été faites et après avoir visité les terrains proposés par leurs agents, il a procédé au paiement intégral, et en espèce, de trois (03) parcelles à Glo Adjakpa, soit un montant total de Cinq millions neuf cent soixante-dix mille (5.970.000) F CFA (voir reçus n°0002462 du 28 juin 2019) et des frais de relevé topographique y afférents pour un montant total de Cinquante mille (50.000) F CFA (voir reçu n°0004830 consulté par la rédaction de Triomphe Mag).

Selon les documents consultés par Triomphe Mag, Emmanuel E a également procédé aux frais d’acte notarié suivant devis établi le même jour pour un montant de trois cent soixante-dix mille (370000) FCFA. Conformément au point 8 du Document de Politique d’achat de Global Service qu’il a signé, et sur la base des explications qui lui ont été données par leurs collaborateurs, les documents de sécurisation juridique et administrative (Acte de vente, Acte notarié, Levé topographique) de sa transaction devraient être prêts dans un délai maximum de trois (03) mois.

Une proposition d’une autre parcelle
Six (06) mois après, n’ayant reçu aucune nouvelle, il a dû contacter Global Service Plus. Et c’est alors qu’un Agent, du nom de Claude T. lui proposait un autre terrain qui devrait lui coûter un million cinq cent mille (1500000) FCFA de plus, au motif que l’ancien propriétaire des parcelles, qu’il a acquis par l’entremise de la structure, n’a pas accepté d’enlever les cultures qu’il avait sur le site.

Ce que sieur Emmanuel E. a refusé ! Il faut rappeler que lors de la visite le sieur Emmanuel E. et ses témoins ont exprimé leur préoccupation sur le sort des plants d’ananas qui étaient sur le terrain. Il leur a donc été donné comme réponse qu’ils pouvaient s’en débarrasser au moment opportun.

N’étant pas sur place au Bénin, il a donné mandat à son père et son grand frère pour le suivi du dossier depuis juin 2019 (bientôt trois ans). Il rappelle que son désormais feu père a à plusieurs fois visité les bureaux de Global Service Plus sans obtenir gain de cause.

A son arrivée au Bénin, pour quelques jours, le sieur Emmanuel E. dit avoir tenté une rencontre en personne. Il s’est donc rendu aux bureaux de Global Service Plus le 20 Janvier 2021 en vue d’obtenir un éclairage sur le sort de la transaction citée plus haut, mais sans succès. Il a alors adressé une lettre au Directeur de Global Service Plus Monsieur Edgard Guidigbi. Des agents de global service Plus lui ont fait signer une demande de rendez-vous mais son espoir de finalement rencontrer le sieur Guidibi a été vain.

Edgard Guidibi se désengage

Plus tard, il reçoit de Monsieur Edgard Guidigbi une note Whatssapp en ces mots: «Je viens de recevoir ceci par message de Global pour information. Je suis actuellement absent mais ne suis plus depuis 2015 gérant de Global. Il est donc normal que si vous demandez chaque fois à me voir personnellement votre dossier piétine. Cherchez plutôt à rencontrer les actuels responsables à savoir le gérant ou son intérimaire quand il est absent par exemple monsieur Rahman D. le responsable commercial. Je lui fais suivre dans tous les cas votre message car je ne connais pas votre dossier et ne puis y avoir personnellement n’étant plus gérant de Global. Je sais que ces dernières années, l’ex gérant Éric A. a foutu un bordel pas possible avant d’être aujourd’hui en fuite. Probablement que vous faites partie des conséquences qui en découlent. Mais par la grâce de Dieu, je suis sûr que l’équipe actuelle trouvera avec vous des solutions appropriées. Merci pour votre patience ».

Emmanuel E. réclame un remboursement de ses frais d’achat de parcelles
Emmanuel E a donc contacté monsieur Dyne comme recommandé par Monsieur Guidigbi. Ce dernier lui a tout de suite fait savoir que Global Service Plus traverse une période difficile suite à la mauvaise gestion du gérant précédent. Le sieur Emmanuel E. a donc demandé le remboursement de ses frais d’achat de parcelles. Jusque-là, il apprend avoir reçu seulement ses frais d’acte notarié qui s’élève à 370000. Le notaire qui, dit-il ,devrait l’aider à sécuriser ses biens n’en a rien fait. Après la restitution des frais d’acte notarié, la victime sieur Emmanuel E. parle d’un montant à rembourser à hauteur de 6.020.000 F CFA. Depuis 3 ans aucun sous ne lui a été restitué.

« Le 19 Avril 2021 un des agents de Global m’a contacté au sujet des parcelles à vendre par Global Services à Djregbé. Après la visite j’ai demandé les documents des parcelles. Ce qu’il était incapable de me fournir. Ceci m’a confirmé que Global Service voulait encore me gruger. J’ai saisi les autorités compétentes en demandant deux fois une convocation à Global Service au Commissariat de Godomey. Personne ne s’était présentée » se désole le sieur Emmanuel E.

Depuis son investiture en 2016, le président Talon a montré son intérêt pour une justice compétente et équitable. Les autorités sont invitées à se saisir de cette affaire pour que ces sous obtenus suite aux efforts acharnés de longues années ne profitent pas à un groupuscule de personne n’y ayant aucun droit..

Triomphe Mag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here