Home Société Bénin – Électricité : 03 choses à savoir sur les nouveaux tarifs...

Bénin – Électricité : 03 choses à savoir sur les nouveaux tarifs de la SBEE

Bénin - Électricité : 03 choses à savoir sur les nouveaux tarifs de la SBEE
Bénin - Électricité : 03 choses à savoir sur les nouveaux tarifs de la SBEE

Depuis Décembre 2019, le gouvernement béninois a approuvé l’ajustement des tarifs d’électricité appliqués par la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE). Entrée en vigueur en 2020, cet ajustement n’a pu être constaté par certains consommateurs parce que le gouvernement a décidé de le subventionner. La période subventionnée, écoulée fin octobre 2020, la nouvelle grille prend effet à compter du mois de novembre 2020. Que retenir de la nouvelle tarification de la SBEE annoncée début janvier 2021 ?

La Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) applique de nouveaux tarifs. L’annonce a été faite début janvier 2021 par les responsable de la structure. Mais cet ajustement tarifaire approuvé depuis 2019 ne sera constaté par les abonnés qu’en fin 2020. Et pour cause, le gouvernement a subventionné les nouveaux prélèvelment pour certaines catégories de consommateurs selon des tranches bien établies. Que comprendre de cette nouvelle grille tarifaire qui prend effet en 2021? Banouto vous présente en trois (03) points les grands pan de cet ajustement tarifaire. 

  1. Une décision prise en 2019

Pour garantir la viabilité du secteur de l’énergie au Bénin, en septembre 2019, la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) a formulé une requête à l’Autorité de régulation de l’électricité (ARE) pour un réajustement tarifaire. Après avoir examiné cette demande, conformément aux dispositions en vigueur, l’ARE a donné son « avis favorable » en novembre 2019. Un mois après (décembre 2019), en conseil des ministres, le gouvernement a approuvé cette nouvelle tarification et elle devait prendre effet à partir de janvier 2020.

Ce réajustement tarifaire, explique les responsables du ministère de l’Energie est d’ailleurs une exigence des partenaires techniques et financiers (PTF) tels que la Banque Mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), l’Union Européenne (UE), entre autres. Cette exigence des PTF, poursuivent-t-ils, visent à assurer l’équilibre financier du secteur de l’Energie et d’améliorer durablement ses performances afin d’offrir des services de qualité aux populations et aux entreprises. « C’est également une des exigences qui conditionnent le décaissement des fonds de MCA Bénin II, un programme dédié à la restructuration et à la modernisation du sous-secteur de l’énergie électrique au Bénin à travers un accord de don du gouvernement américain d’un montant de 375 millions de dollars US, dont 275 millions de dollars US fermes et 100 millions de dollars US conditionnels », précisent les responsables du ministère en charge de l’Energie au Bénin.

Mais même si elle a été validée par le gouvernement, la nouvelle grille tarifaire ne prendra effet qu’en novembre 2020. Autrement dit, les abonnés de la SBEE ne vont constater ce réajustement que sur les factures du mois de novembre qu’ils reçoivent en décembre. Et pour cause, le gouvernement béninois a décidé de subventionner ce réajustement de janvier à octobre 2020 à hauteur de 10 milliards de francs CFA. Pour entériner cette décision, le gouvernement a adopté le décret n°2020-328 du 24 juin 2020 portant approbation du plan tarifaire de la Société Béninoise d’Énergie Électrique de la vente de l’électricité pour la période allant du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020 et du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2021 en République du Bénin.

  1. Une démarche participative

L’adoption de la nouvelle grille tarifaire de la SBEE, précisent les responsables de la structure n’a pas été une décision unilatérale. La méthode, font savoir les responsables, a été participatives. Les associations de consommateurs et les grosses sociétés ont été informées, écoutées et associés à la démarche. Selon des études dont l’Autorité de régulation de l’électricité (ARE) est dépositaire, il ressort que quatre (04) faiblesses majeures affectent la rentabilité de l’exploitation et la trésorerie des opérateurs du secteur de l’énergie au Bénin, à savoir : les taux de pertes élevés (techniques et non techniques) ; le faible taux de recouvrement des créances clients se traduisant par un montant élevé de provisions sur clients douteux et un délai moyen de recouvrement relativement long ; le recours par la SBEE à des sources d’approvisionnement onéreuses pour combler l’insuffisance de l’énergie fournie par la CEB et des tarifs, en niveau et en structure, en décalage par rapport au coût du service.

L’ARE dont l’une des missions est de veiller à ce que l’augmentation du tarif de l’électricité se fasse selon une méthodologie et des procédures bien déterminées, conformément à la réglementation en vigueur, a joué son rôle en veillant à la régularité du processus et à la fixation de tarifs raisonnables. A cet effet, le tarif de la tranche sociale ne change pas. Car, soulignent les responsables, le Gouvernement a exigé que la SBEE tienne compte des consommateurs les plus démunis. Aussi, ajoutent-ils, le relèvement en lui-même est contenu dans des proportions mesurées.

Toujours dans le cadre de ses missions, l’ARE joue en permanence un rôle de régulateur entre les parties prenantes du secteur de l’énergie électrique au Bénin. Dans cette optique elle travaille avec le Ministère de l’Energie, la SBEE, la Communauté électrique du Bénin (CEB) et les nouveaux opérateurs privés du secteur. « Des analyses claires constituent la base de la détermination des coûts afin que le client sache clairement sur quelle base sa facture a été établie », précisent les responsables.

  1. les nouveaux tarifs les consommateurs concernés

Annoncée depuis décembre 2019, l’Etat béninois a déféré l’impact de la mise en œuvre du réajustement des tarifs de la SBBE par une subvention sur 10 mois (janvier-octobre 2020). 

« En approuvant le réajustement tarifaire qui vient de s’opérer, le Gouvernement a adopté des mesures sociales d’appoint et a décidé de mettre en place un mécanisme de subvention transitoire ciblé et limité dans le temps, afin d’éviter le choc du relèvement tarifaire aux populations vulnérables ainsi qu’aux entreprises à important enjeu de compétitivité et de les aider à faire face à l’impact du poids de la facture d’électricité », expliquent les responsables de la SBEE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here