Home Société Bénin : Komi Koutché se prononce sur sa condamnation

Bénin : Komi Koutché se prononce sur sa condamnation

Bénin : Komi Koutché se prononce sur sa condamnation
Bénin : Komi Koutché se prononce sur sa condamnation

Après le verdict de la Criet, l’ancien ministre de l’Économie et des finances, Komi Koutché, a réagi à sa condamnation. Il s’est contenté de dire merci à ceux qui l’ont soutenu.

Dans la nuit du vendredi 03 avril au samedi 04 avril 2020, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), s’est penché sur le dossier « Fonds national de la microfinance (Fnm) ». À l’issue de l’audience, le principal acteur du dossier, l’ancien ministre de Boni Yayi, Komi Koutché, a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle et une amende de 100 millions. À la suite de sa condamnation, ce dernier qui n’a pas été présent au tribunal, a tenu à se prononcer depuis son exil.

Cependant, ce dernier s’est juste contenté de remercier ceux qui l’ont soutenu. « Merci de vos soutiens et affections. Nous ne baissons ni la tête, ni le regard, car la cible est devant. Notre fidélité à nos convictions et notre engagement pour la restauration du Bénin restent immuables. Dans la sérénité, nous devons maintenir le cap car le temps reste et demeure notre meilleur allié. Le meilleur reste à venir.

La légende continue donc », a-t-il affirmé. Rappelons que ce dernier n’a pas été le seul condamné dans ce dossier. Ses complices, Edenakpo Babanonla et Koundé Yves, détenus depuis février 2018, ont aussi été condamnés.

Les deux autres, Sidi Ali et Vincent Michodjehoun, ont été acquittés. Ils sont accusés de détournement de deniers publics, enrichissement illicite, blanchiment de capitaux, défaut d’agrément dans l’exercice de microfinance et corruption.

1 COMMENT

  1. est il coupable ou pas.? Y a t’il eu une affaire de détournement de fonds de la structure microfinance ?Oui ou non. C’est ça le problème. tout le reste n’est que mentions inutiles: rayons les mentions inutiles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here