Home Société Bénin: la radio de Parfaite Banamè a désormais une fréquence

Bénin: la radio de Parfaite Banamè a désormais une fréquence

Bénin: la radio de Parfaite Banamè a désormais une fréquence
Bénin: la radio de Parfaite Banamè a désormais une fréquence

La Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a publié, le mercredi 03 novembre 2021, une liste de 40 radios privées commerciales ou non, sélectionnées dans le cadre de leur Projet d’installation et d’exploitation. Parmi ces radios figure Banamè FM attribué à Parfaite, dieue de Banamè.

Bonne nouvelle pour Daagbo, Parfaite de Banamè. En attendant de faire un complément de dossier, la HAAC a autorisé sa radio, Banamè FM, joignable sur la 103.1. A travers cette fréquence, celle qui s’est autoproclamée Dieu au Bénin pourrait diffuser en direct et même en différée ses cultes et autres cérémonies religieux.

L’histoire de Parfaite commence le 13 janvier 2009 à Banamè, un petit village près d’Abomey, au Bénin. Tout tourne autour d’une jeune femme de 19 ans qui est conduite par sa tante chez le curé et exorciste de la paroisse, le père Mathias Vigan. Elle s’appelle Vicentia Tadagbé Tchranvoukinni et lors des séances de prière, elle se prend pour la Vierge Marie, l’Esprit Saint, Dieu le Père et veut se faire appeler « Parfaite ».

En plein exorcisme la jeune femme convainc le prêtre du bien-fondé de ses révélations. Dans les semaines qui suivent, le père Vigan répand à son tour les « révélations » de la jeune femme, qu’il héberge désormais chez elle.

Une secte naît finalement en août 2011 et depuis lors, elle divulgue des enseignements contraires au Magistère de l’Église catholique et s’illustre dans l’usurpation de titres et d’offices ecclésiastiques. Plusieurs centaines de fidèles, à la recherche de miracles, la rejoignent, ainsi que des prêtres et des religieuses. Le père Vigan s’autoproclame « pape Christophe XVIII » en novembre 2012. Deux mois plus tard, la fondatrice de l’Église de Banamè et le prêtre sont excommuniés.

De leur côté, les évêques du Bénin prennent l’affaire au sérieux. Mgr Houndékon invite les catholiques piégés ou abusivement séduits à revenir sans honte et sans peur. La conférence épiscopale, pour sa part, invite, depuis 2013, les chrétiens à considérer cette Eglise comme un groupe de prière schismatique, et interdit à tout catholique de la fréquenter sous peine de s’exposer à une sanction.

En plus de l’Église catholique, nombreuses ont été les voix qui se sont fait entendre pour décrier les dérives de l’Église de Banamè, notamment après la mort par asphyxie de fidèles après un rituel de purification en 2017. L’ex-président béninois Boni Yayi avait critiqué les propos injurieux et nuisibles à la paix sociale que tient régulièrement Parfaite à l’encontre de l’Église catholique.

Aujourd’hui, la proximité supposée avec parfaite et Patrice Talon suscite de nombreux commentaires dans le rang de l’Eglise catholique, de l’Église de Banamè. Toutefois, cette dernière sortie de Parfaite risque de lui être préjudiciable, car elle remet en cause la laïcité de l’État béninois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here