Home Société Bénin: le général Faleti saisit la Cour constitutionnelle

Bénin: le général Faleti saisit la Cour constitutionnelle

Bénin: le général Faleti saisit la Cour constitutionnelle
Bénin: le général Faleti saisit la Cour constitutionnelle

Au Bénin, le général autoproclamé Ayodélé Prudence Faleti a saisi la Cour constitutionnelle d’un recours pour « inconstitutionnalité » de sa détention provisoire.

Ayodélé Prudence Faleti alias général Faleti n’est pas d’accord avec sa détention. Le général autoproclamé a saisi la Cour constitutionnelle d’un recours pour «inconstitutionnalité d’une détention provisoire et demande de remise en liberté d’office».

Enregistré au secrétariat de la haute juridiction en matière constitutionnelle sous le
n°1360/276/REC-21 du 5 août 2021, le recours du « général » Faleti devrait être tranché très bientôt. Selon les informations de Banouto, le recours est inscrit au rôle de la Chambre des audiences plénières du jeudi 21 octobre 2021.

Les élections législatives d’avril 2019 organisées sans les partis d’opposition ont été
violentes. Dans plusieurs localités du pays, des actes de vandalisme et de violences ont
été enregistrés. Plusieurs personnes interpellées dans le cadre de ces violences
ont été amnistiées après le dialogue politique initié par le président Patrice Talon. Alors que le calme était revenu, de nouvelles violences ont éclaté dans la commune de Savè le 8 janvier à la suite de l’arrestation d’un homme soupçonné d’avoir été un meneur des
émeutes des 1er et 2 mai 2019 à Cotonou.
Les échauffourées ont opposé des jeunes aux forces de l’ordre. Les affrontements ont
fait au moins deux morts parmi les civils, six blessés dans le rang les forces de l’ordre.

« Chef de file » des groupes à l’origine de ces dernières violences et actes de vandalisme
selon la police, le « général » Faleti a été interpellé le 23 janvier 2020. Un des hommes
les plus recherchés à l’époque, le général autoproclamé a été arrêté dans un centre
d’hébergement à Parakou. Présenté au procureur spécial près la Cour de répression
des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le « général » Faleti a été placé en
détention provisoire à la prison civile d’Akpro- Missérété. Ayodélé Prudence Faleti est
poursuivi par la CRIET pour divers chefs d’accusation. Il s’agit notamment d’association de malfaiteurs, de rébellion, d’atteinte à la sûreté de l’État, de complicité et trafic d’armes en association avec une organisation terroriste.

Banouto

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here