Home Société Bénin: le préfet Codjia évoque une possible destitution des CA non vaccinés

Bénin: le préfet Codjia évoque une possible destitution des CA non vaccinés

Bénin: le préfet Codjia évoque une possible destitution des CA non vaccinés
Bénin: le préfet Codjia évoque une possible destitution des CA non vaccinés

La mesure gouvernementale qui passe par une obligation de vaccination avant l’accès à l’administration, finira par avoir raison de certains élus locaux. Dans le département de l’Atlantique, le préfet Jean-Claude Codjia propose une lourde sanction contre les élus non vaccinés alors qu’ils doivent donner le bon exemple à la base.

En effet, c’est au cours de sa tournée statutaire, le mardi 09 novembre, précisément à Toffo que le préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia a sorti sa guillotine. Pour l’ancien secrétaire général du ministère de la décentralisation, il est inconcevable que les autorités au niveau local, qui doivent donner le bon exemple, ne soient pas vaccinées contre le coronavirus.

Devant des interlocuteurs attentionnés, le préfet déclare : « Je viens à un moment où la pandémie du corona virus sévit et continue de sévir. Est-ce qu’ici, nous avons pris les dispositions pour n’est-ce pas, appliquer les mesures gouvernementales afin de briser la chaîne de contamination ? Est-ce que nous avons pu mettre ça en application ? Je suppose que les 7 CA (NDLR les élus absents à sa rencontre), qui ne sont pas venus (…), ne sont pas vaccinés. (…) Moi, j’ai mon pass vaccinal. Vous les leaders, vous devez donner l’exemple et si un CA n’a pas fait, Madame (NDLR le maire de Toffo, vous donnez un délai et le CA là, je crois qu’on va le démettre de ses fonctions. Nous avons cette possibilité là encore. Oui il ne mérite pas d’être un leader. », a-t-il tranché de manière péremptoire, dans des propos rapportés par Guérite TV Monde.

Retour sur la décision du gouvernement

A dire vrai, c’est en Conseil des ministres du 20 octobre que le gouvernement a décidé d’inviter les populations à ne pas hésiter à se rendre sur les lieux de prise en charge, la disponibilité des vaccins étant garantie ; et
rappelle que la vaccination contre la COVID-19 est obligatoire pour tout le personnel médical, paramédical, pharmacien, aide-soignant ainsi que le personnel administratif des formations sanitaires publiques et privées et le personnel des officines pharmaceutiques ;

et décide par ailleurs de décide de conditionner l’accès à tous les services publics, y compris dans les collectivités territoriales, à la présentation d’une preuve de vaccination ou d’un résultat PCR datant de moins de 48 heures.

A cet effet, les membres du Gouvernement, les responsables à divers niveaux des institutions publiques, ainsi que des structures déconcentrées et décentralisées, sont instamment invités à prendre toutes les mesures nécessaires pour l’application sans faille des présentes dispositions.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here