Home Société Bénin: les démissionnaires du Moele-Bénin rejoignent l’UP

Bénin: les démissionnaires du Moele-Bénin rejoignent l’UP

Bénin: les démissionnaires du Moele-Bénin rejoignent l'UP
Bénin: les démissionnaires du Moele-Bénin rejoignent l'UP

Après leur démission de Moele-Bénin, il y a quelques semaines, Céphise Béo Aguiar, Edmond Ayindé, Julien Gbaguidi, Albert Boco et démissionnaires ont déposé leus valises au seins de l’Union Progressiste (UP).

Une dizaine de démissionnaires de Moele-Bénin ont opté pour l’Union Progressiste. Il s’agit entre autres de Céphise Béo Aguiar, Edmond Ayindé, Julien Gbaguidi, Albert Boco. « C’est une décision de groupe », expliqué Céphise Béo Aguiar, ancien secrétaire général de la formation politique de Jacques Ayadji. Cité par BWT, il confie que l’objectif « c’est de se retrouver dans un ensemble plus homogène, plus ouvert et plus cohérent et plus fort ».

En effet, pour non respect des règles du système partisan et de la discipline au sein du parti Moele-Bénin, Céphise Béo Aguiar et Edmond Ayindé ont été suspendus il y a quelques mois. Respectivement secrétaire général et vice-président en charge des relations avec les institutions de Moele-Bénin, le duo avait été éjecté du parti par le bureau politique national pour faute lourde consécutive relative à la nomination du préfet du Mono.

Selon les informations de TRIOMPHE MAG, les sieurs Aguiar et Ayindé seraient devenus de véritables freins moteurs pour le rayonnement et le développement du parti Moele-Bénin que préside Jacques Ayadji.

Dans une lettre adressée au président du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), Jacques Ayadji, Céphise Béo Aguiar a annoncé son retrait du parti, le mardi 13 juillet 2021.

A travers cette démission, Céphise Béo Aguiar avait emboité les pas du professeur Julien Gbaguidi et de Gbètoho Albert Boco. L’objet de la correspondance évoque une “dénonciation de dysfonctionnement et retrait du parti”. Mieux, Céphise Béo Aguiar a clarifié sa suspension, il y a un mois, pour fautes graves.

 

Triomphe Mag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here