Home Société Bénin : un faux magistrat arrêté par la police

Bénin : un faux magistrat arrêté par la police

Bénin : un faux magistrat arrêté par la police
Bénin : un faux magistrat arrêté par la police

Un pasteur a été arrêté par la police pour usurpation d’identité de magistrat. Les faits se sont déroulés le vendredi 3 septembre 2021 à Fidjrossè et l’homme de Dieu sera présenté au procureur de la République le mardi 07 septembre 2021.

Après son mariage, un homme doit encore une somme de 200.000 F CFA à un restaurateur dont les locaux ont été loués pour célébrer ledit mariage. Il s’agit d’un restaurant VIP dont la location a été fixée à 600.000 F CFA. Avant la célébration une somme de 400.000f avait été déboursée comme avance. Selon Le Potentiel, après le mariage toutes les tentatives des agents du restaurant pour rentrer en possession du reste de la somme (200.000 fcfa) sont avérées un casse-tête.

« C’est ainsi qu’un agent chargé de la clientèle de la structure a envoyé un message au marié pour l’inciter à rembourser la dette liée à la réception. Ce dernier se dit intrigué par le contenu du message et se rend sur les lieux, accompagné d’un de ses proches qui, à en croire ses premiers dires, est en service à la magistrature. « Vous me connaissez ? Renseignez-vous sur moi. Je vais vous menotter et vous enfermer tous », menaçait vigoureusement l’homme qui avait vraiment gardé par dévers lui de menottes selon ses dires en vociférant sur les agents du restaurant », rapporte le média.

Choqués par ces menaces, les agents du restaurant ont alerté le promoteur. Une fois sur les lieux, après avoir écouté le soit disant magistrat, il fit appel à un haut gradé de la police républicaine. Le média indique qu’après les explications du promoteur, le haut gradé décide d’échanger avec l’homme de la magistrature. « En communication téléphonique avec ce patron des flics, ce « tout-puissant magistrat » n’a pas caché sa voix menaçante. Il a même soufflé être un magistrat. « Je suis de la magistrature » lança-t-il dans les oreilles de celui-ci », indique la même source.

Après leur discussion, le haut gradé de la police Républicaine envoie des éléments de la Brigade criminelle sur le terrain. C’est ainsi le « faux magistrat » a été mis aux arrêts. Lors des interrogatoires, il avoue qu’il voulait jouer au trafic d’influence pour étouffer l’affaire et éviter le remboursement des 200.000 fcfa contractuels restants.

Il a également clarifié qu’il est un juge ecclésiastique et non un magistrat comme il l’a fait savoir sur un ton menaçant dans le restaurant.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here