Home Société Bénin : un infirmier condamné à 6 mois de prison pour avoir...

Bénin : un infirmier condamné à 6 mois de prison pour avoir divulgué des informations sur la gestion du coronavirus

Mafia foncière à Abomey-Calavi: rebondissement dans l'affaire 39 ha
Mafia foncière à Abomey-Calavi: rebondissement dans l'affaire 39 ha

Pour avoir divulgué des informations concernant la gestion des patients du coronavirus au Bénin, un infirmier écope de 6 mois de prison. Face à quoi, l’homme du secteur de la santé, implore la clémence du juge en affirmant vouloir aider la population, à prendre conscience de la situation.

Au Bénin, la loi a encore sévi, pour transgression de règle en cette période de pandémie. Un infirmier en service au Centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé et du Plateau (CHUD-OP), a récemment publié un audio qui en dit beaucoup sur WhatsApp. Dans son audio, il a dévoilé la présence massive de cas de contaminations et de morts présents dans le centre où il est employé.

Son enregistrement, suppose donc que les chiffres sont plus que ce qui nous sont rendus officiel. Suite à cet audio, très polémique, l’infirmier a été mis aux arrêts et est détenu en prison depuis le 08 juin 2020. Présenté aux juges du tribunal de première instance de première classe de Porto-Novo, le médecin est accusé de  » violation du secret professionnel « .

Au cours de l’audience, il a plaidé la clémence du juge, car pour lui, son message visait à sensibiliser la population sur la présence effective du virus dans le pays. À l’issue de son procès, il a été condamnée à 6 mois de prison dont 1 mois de sursis. L’accusé verserait aussi une amende de 400 000 FCFA .

Sa condamnation, répond à l’article 622 du Code pénal, qui stipule que « les médecins, chirurgiens ainsi que les pharmaciens, les sages-femmes, les infirmiers, les infirmières et toutes autres personnes dépositaires, par état ou par profession ou par fonctions temporaires ou permanentes, des secrets qu’on leur confie(…), auront révélé ces secrets, seront punis d’un emprisonnement d’un (01) mois à six (06) mois et d’une amende de cent mille (100.000) à cinq cent mille (500.000) francs CFA ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here