Home Société Bénin: un présumé meurtrier décapité, sa tête brandie en triomphe

Bénin: un présumé meurtrier décapité, sa tête brandie en triomphe

Bénin: un jeune homme retrouvé mort à Pahou
Bénin: un jeune homme retrouvé mort à Pahou

Ce mardi 23 février 2021, un violent affrontement a occasionné des morts et des blessés dans une localité de la commune de Copargo. A l’origine du drame, l’assassinat présumé du fils d’un roi de la région.

Mardi noir à Copargo. Le violent affrontement qui s’est produit entre population et agents de police s’est soldé par deux morts et cinq blessés au total. Selon des témoins, le fils du roi de Pabégou se rendait au champ quand il s’est retrouvé en altercation verbale avec un cycliste qui ne voulait pas lui céder le passage malgré les coups de klaxon.

Les choses sont allées très vite. Le cycliste, certainement emporté par la colère, a fait usage de sa machette pour ôter la vie au fils du roi. Alertée, la population s’est déplacée sur les lieux pour venger la mort du prince. Envahi par des individus en furie, il n’a pas pu s’échapper et fut décapité.

Avec la tête du présumé meurtrier en main, ils se sont repliés sur le village pour célébrer leur vengeance. Mais la police est très vite intervenue pour mettre fin au désordre. Les agents de police en service dans l’arrondissement de Pabégou ont saisi la tête de la victime pour ramener le calme.

Cette action de la police n’a visiblement fait qu’aggraver la situation. La population en colère a lancé un assaut sur le commissariat pour réclamer la tête du présumé meurtrier, leur trophée de guerre. C’est ainsi que l’affrontement entre la population et la police est survenu et s’est soldé par deux morts et trois blessés au sein de la population et deux blessés dans le rang des agents de police.

A l’heure actuelle, le calme est totalement revenu dans le village. Contacté par BWT, le maire de Copargo, Ignace Ouorou, en donne l’assurance. “Le calme est revenu. Le calme est total”, a-t-il martelé. En ce qui concerne les blessés évacués à l’hôpital, il fait savoir que leur état de santé s’améliore.

Le calme est revenu, mais la population est encore sur le qui-vive. Pour le moment, aucun mouvement de foules n’est observé dans le village. Selon une source de BWT, les habitants espèrent vivement que le calme actuel soit maintenu pour ne pas être obligés de trouver refuge ailleurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here