Home Société Bénin: Vague de démissions au sein de l’UDBN, Claudine Prudencio en eaux...

Bénin: Vague de démissions au sein de l’UDBN, Claudine Prudencio en eaux troubles.

Bénin: vague de démissions au sein de l'UDBN, Claudine Prudencio en eaux troubles.
Bénin: vague de démissions au sein de l'UDBN, Claudine Prudencio en eaux troubles.

Le parti de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) de Claudine Prudencio vient d’être frappé par une vague de démissions de personnalités. Ceci ne serait pas sans doute privé de conséquence pour le parti.

Ces derniers jours n’ont pas été emprunts de bonnes nouvelles pour le parti de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) et sa présidente Claudine Prudencio. Elle a décidé de sortir de la liste de son parti 4 membres pour « faute lourde » mais s’en est suivi au sein de son parti un bon nombre de démissions. Au total, 12 départs parmi lesquels de hauts responsables. Une situation nouvelle dans la vie du parti faisant dire de certains que le parti serait vidée de sa substance.

Désormais une coquille vide? Sans doute il s’agit d’une véritable saignée des cadres de cette formation politique, à bout de souffle de suivre un leader instable au regard du positionnement sur l’échiquier politique et pas digne de confiance (cf.contenu de leur lettre de départ). En prenant en compte sa côte de popularité et de son étendue, on pourrait estimer que le parti ressemble à « une coquille vide dans une petite marre d’huitres ». Que va devenir l’UDBN quand on sait que son fief la « 6ème circonscription électorale » n’est plus totalement pour sa cause aujourd’hui partager par les deux blocs de la mouvance l’union progressiste et les Républicains? Dans tous les cas, cette situation reste déplorable pour Claudine Prudencio mais en bon politique elle dira que cela n’enfreint en rien les élans du parti.

Se redresser rapidement Cependant, comme la Nouvelle Orléans après Katrina, le parti devra se reconstruire avant les prochaines élections électorales de peur qu’un autre ouragan ne vienne l’achever. Connaissant la détermination dont fait preuve son leader, des observateurs estiment que le parti a toujours en lui une force redoutable. Néanmoins, ils pensent que diriger un parti nécessite d’avoir « un esprit de leadership » ce que les démissionnaires ne trouvent pas chez leur ex leader. L’UDBN devrait apprendre désormais à sa base de ne pas suivre « une personne » mais plutôt adhérer à « une idéologie », accepter un programme dans lequel elle se trouve.

Une longue route Avec les reformes en cours, l’UDBN risque d’être mortellement secoué. Comment va s’y prendre Mme Prudencio pour combler les vides générés par les départs de sorte que cela n’exténue la force de son parti ? Voilà une question importante en instance dans l’actualité. Avec son équipe, Mme Prudencio surnommée la dame de fer devra définir un plan d’actions pour faire repartir de plus bel son parti politique.

Pour les observateurs, le parti UDBN de Claudine Prudence va nager un bon moment en eaux troubles même si elle demeure affiliée au pouvoir en place avant de refaire surface. A moins que des reformes conséquentes et solides soient faites au sein du parti ou qu’elle décide de s’affilier à l’un des blocs de la mouvance. La route apparaît donc longue pour Claudine Prudencio et « son bloc ». La monture se doit d’être bien ménagée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here