Home Société Benzema dévoile ses trois rêves

Benzema dévoile ses trois rêves

Benzema dévoile ses trois rêves
Benzema dévoile ses trois rêves

De retour en équipe de France, Karim Benzema est revenu sur ses rêves alors qu’il n’était encore qu’un jeune footballeur.

Il était attendu comme le messie depuis l’annonce de son retour en équipe de France pour l’Euro 2020 mais après seulement quatre matches, Karim Benzema retrouve les fameuses critiques qui avaient déjà jalonné sa première aventure avec les Bleus. En manque de réalisme depuis son retour, l’attaquant français est déjà pointé du doigt avant même la fin de la phase de poules.

Le rêve et l’espoir d’un retour en sélection a rapidement laissé place au vrai quotidien d’un attaquant : les statistiques avant tout. Pour les besoins de son équipementier, Adidas, Benzema est revenu sur ce retour avec les Bleus.

« C’est un vrai plaisir de rejouer pour la France, et surtout de participer à l’Euro, avoue-t-il dans le spot publicitaire. J’ai compris qu’il ne fallait jamais abandonner. Il faut garder l’espoir car le travail paie. Tant qu’il reste une chance, il faut continuer à se battre. Lorsque tu t’accroches à ce que tu aimes, les rêves deviennent réalité et vous avez la possibilité d’entrer dans l’histoire. »

Des rêves, il en est question depuis tout petit chez Karim Benzema. Natif de Bron, l’attaquant du Real Madrid a appris le foot dans la rue avant de gravir les échelons un à un. Une ascension qui l’a amené jusqu’à remporter trois Ligue des Champions de suite et à devenir un des capitaines du plus grand club du monde.

Cette trajectoire, « KB19 » l’a rêvée maintes et maintes fois jusqu’à ce qu’elle devienne réalité durant l’été 2009 et son départ de l’Olympique Lyonnais vers Madrid, à seulement 21 ans.

« Quand j’étais petit, je vivais dans un appartement avec un balcon donnant sur une cour. Ce n’était pas un terrain de football, mais on avait utilisé les arbres pour fabriquer un but. J’avais trois bons coéquipiers. Un à gauche, un à droite et un au milieu. Ils me passaient le ballon et je voulais marquer toujours de buts. »

« Quand on est enfant, on a beaucoup de rêves. Premièrement, devenir un footballeur professionnel, deuxièmement jouer pour Lyon, et troisièmement, signer au Real Madrid. Pour moi, être footballeur, ce n’est pas un travail. Quand je vais à l’entraînement je suis heureux, je joue au foot. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here