Home Société Braqueurs tués à Cotonou : le film des opérations (Roger Tawes)

Braqueurs tués à Cotonou : le film des opérations (Roger Tawes)

Braqueurs tués à Cotonou : le film des opérations (Roger Tawes)
Braqueurs tués à Cotonou : le film des opérations (Roger Tawes)

C’est connu de tous. La police républicaine a neutralisé le mercredi 08 septembre dernier, 10 présumés malfrats à Cotonou. Dans la soirée d’hier vendredi 10 septembre, le commissaire Roger Tawes, porte-parole de la police a organisé une conférence de presse à Cotonou. Il a raconté l’opération ayant mené à la mise hors d’état de nuire de ces divorcés sociaux.

D’après son récit, tout a commencé dans la matinée du mercredi 08 septembre 2021 à Porto-Novo. Plusieurs membres de « cette bande organisée en provenance du Nigéria ont été repérés » au 3e arrondissement de la ville capitale vers 09 h 30.

Ils avaient en visuel l’agence Coris Bank de Guinkomey

« Aux environs de 11h , les mêmes personnes ont été signalées à proximité de l’église Bethel de Guinkomey dans le 5 è arrondissement de Cotonou. Ce renseignement a été confirmé par les éléments précurseurs de la police qui précisent qu’ils se sont positionnés sur des points stratégiques avec visuel sur la rue menant à l’agence Coris Bank de la localité ». Le Directeur général de la police républicaine en tête de ses hommes a entrepris d’en découdre avec ces individus sans foi ni loi, poursuit le porte-parole Roger Tawes.

Au bout de la traque qui a duré 3 heures d’horloge

Au déclenchement de l’opération, les fonctionnaires de police ont essuyé des coups de feu. La riposte a permis de mettre hors d’état de nuire, certains de ces malfrats. Au bout de la traque qui a duré 3 heures d’horloge, 10 malfrats ont été neutralisés. Des matériels de guerre, d’autres objets et un sac d’amulettes retrouvés sur eux ont été saisis. Deux des malfrats qui assuraient le guet ont réussi à prendre la clé des champs. Un fonctionnaire de police a été atteint par balles, informe Roger Tawes.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here