Home Société CRIET : Joël Aïvo attendu devant la chambre d’instruction le 11 octobre...

CRIET : Joël Aïvo attendu devant la chambre d’instruction le 11 octobre 2021

CRIET : Joël Aïvo attendu devant la chambre d'instruction le 11 octobre 2021

L’opposant Joël Aïvo est attendu dans les locaux de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). De sources concordantes, sa troisième comparution est prévue pour le 11 octobre 2021, devant la chambre d’instruction de ladite Cour.

Poursuivi pour « blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l’État », l’opposant Joël Aïvo politique, candidat du Front pour la restauration de la démocratie (FRD) dans le cadre de la présidentielle de 2021, est de nouveau attendu à la Criet. Le Professeur d’université sera une fois encore écouté par la chambre d’instruction de la juridiction spéciale.

L’audition prévue pour la semaine prochaine sera consacrée à l’examen du dossier dans le fond. Le dossier avait été renvoyé en instruction à la demande du ministère public, qui avait également demandé à la Cour de se déclarer incompétente. La demande de mise en liberté provisoire formulée par les avocats du constitutionnaliste a été rejetée.

« Je suis détenu depuis bientôt 4 mois dont 60 jours dans une cellule insalubre et indigne »

Lors de sa dernière audition, Joël Aïvo a dénoncé les conditions dans lesquelles il est détenu depuis son incarcération que ses avocats jugent « liberticide ». « Je suis détenu depuis bientôt 4 mois dont 60 jours dans une cellule insalubre et indigne, et depuis lors, je suis maltraité et malmené judiciairement par le procureur spécial qui, pour me maintenir en prison, a violé impunément les règles de procédure et brûlé tous les feux rouges de l’administration de la justice. », avait-il lancé à l’endroit des juges.

Pour rappel, Joël Aïvo a été arrêté le 15 avril 2021, dans une embuscade, sur le pont de Godomey et déposé en prison depuis le 16 avril. Il a été le candidat désigné du Front pour la restauration de la démocratie (FRD), à la présidentielle d’avril 2021. Recalé pour faute de parrainages, l’universitaire avait protesté et dénoncé une élection exclusive.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here