Home Société Criet : nouvelle suspension du procès Joël Aïvo après les propos du...

Criet : nouvelle suspension du procès Joël Aïvo après les propos du militaire prêteur de treillis et d’arme

Criet : nouvelle suspension du procès Joël Aïvo après les propos du militaire prêteur de treillis et d'arme
Criet : nouvelle suspension du procès Joël Aïvo après les propos du militaire prêteur de treillis et d'arme

Le procès du professeur Joël Aïvo a une fois encore été suspendu. Cette nouvelle suspension fait suite aux déclarations du militaire « prêteur » de treillis et d’arme.

Arrêté depuis plusieurs mois, le militaire a fait des révélations sur les circonstances de son arrestation et de sa garde vue. « Le Commissaire Brice Allowanou m’a demandé si je n’ai pas reçu 150 millions de Joël Aivo qui restait me devoir 50 millions, ce que je ne reconnais absolument pas. Le 10 avril 2021 après mon arrestation, je suis resté menotté de 9h à 21h sans boire ni manger. Ce que j’ai vécu là-bas, seul Dieu peut juger. Lorsque j’ai été arrêté le 10 avril, j’étais gardé à vue à la brigade criminelle quand votre substitut, la dame teint clair est venue. Elle a tourné le siège sur lequel j’étais assis et je suis tombé… », a-t-il relaté.
Après avoir regretté de s’être laissé à la tentation de l’argent qu’il reconnaît avoir pris, Ibrahim Bachabi Moudjaidou souhaite l’indulgence de la cour. « Une petite somme de 340. 000 F peut-elle conduire à des faits de blanchiment de capitaux ? Je demande pardon à la Cour pour cette somme que j’ai prise. Ce n’est pas pour rien que Dieu a permis que la présidente de la Cour soit une femme. J’implore votre clémence. », a-t-il imploré.

Après les déclarations du militaire prêteur d’arme et de treillis, la cour a ordonné une nouvelle suspension de l’audience à 15h 41 min.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here