Home Société EdF: trois forfaits contre la Suisse

EdF: trois forfaits contre la Suisse

EdF: trois forfaits contre la Suisse
EdF: trois forfaits contre la Suisse

Les Bleus vont se présenter à leur match contre la Suisse sans trois de leurs joueurs. Digne, Thuram et Kouné sont forfaits.

A J-1 du duel contre la Suisse, en 8es de finale de l’Euro, Didier Deschamps a fait le point sur les blessés au sein de son groupe. Le sélectionneur tricolore a annoncé l’absence de trois joueurs lors de cette confrontation face à la Nati.

Lucas Digne (cuisse), Marcus Thuram et Jules Koundé (adducteurs) sont tous forfaits pour cette empoignade. Même si ce ne sont pas des titulaires, leurs défections sont regrettables. La seule bonne nouvelle c’est la disponibilité de Lucas Hernandez, remis du coup qu’il a pris face au Portugal.

Malgré la présence de l’arrière du Bayern, DD est susceptible de changer son dispositif tactique lors de cette rencontre. La tendance depuis samedi c’est de se produire en 3-5-2. En conférence de presse, il a été demandé au coach français si c’est bien ce qu’il prévoit. Sa réponse a été la suivante : « C’est une option, qui peut être prise ou pas. Le choix que je fais, c’est pour être le plus dangereux possible pour l’adversaire. »

Des rumeurs ont fait état d’une requête transmise par les principaux cadres afin de passer dans ce nouveau schéma. Le patron tricolore a reconnu à demi-mot qu’il y a bien un échange à ce propos : « Il y a deux possibilités: choisir ou imposer. J’aime bien échanger avec mes joueurs avant de décider, un peu plus avec les cadres, a-t-il confié. L’objectif est de mettre dans les meilleures positions pour qu’ils soient performants. Je fais des choix pour être dangereux face à l’équipe adverse. Mais c’est moi qui prend les décisions ».

Pour rappel, par rapport à son futur adversaire, la France a eu trois jours de repos en moins. Ce n’est pas négligeable à ce niveau de la compétition. Un facteur derrière lequel Deschamps refuse cependant de se réfugier : « Je ne vais pas me plaindre. On subit plus qu’autre chose. On essaie de limiter la fatigue et optimiser la récupération. Avec ces températures très élevées, les organismes ont été très sollicités. Mais ne comptez pas sur moi pour parler d’inégalité. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here