Home Société Euro: l’Allemagne fait de drôles d’adieux à Joachim Löw

Euro: l’Allemagne fait de drôles d’adieux à Joachim Löw

Euro: l'Allemagne fait de drôles d'adieux à Joachim Löw

Éliminée de l’Euro 2020 à Wembley, l’Allemagne dit adieu à Joachim Löw. Entre soulagement et gratitude.

«K.O. à Wembley»Die Welt a la gueule de bois ce mercredi matin suite à l’élimination de l’Allemagne face à l’Angleterre en 8e de finale de l’Euro 2020 (2-0). Mais plus que le résultat, c’est surtout la fin de règne de Joachim Löw à la tête de la Nationalmannschaft qui fait l’essentiel des gros titres. «Jogi, c’est fini !», titre Bild, plutôt satisfait. « Bye bye Jogi », ironise l’Express.

«Salut Jogi et merci pour 2014 !», rappelle BZ de son côté, également soulagé du départ du technicien allemand. Michael Ballack, ancien international et pas franchement tendre avec le coach habituellement, n’a pas manqué de le tacler à nouveau au micro de Magenta TV«Il a mis trop ​​longtemps pour intervenir dans le match. Je ne comprends pas», a-t-il glissé, remettant une fois de plus en cause son coaching.

Critiqué, mais pas que

Bastian Schweinsteiger, consultant pour ARD, était lui beaucoup plus ému. «C’est un moment triste pour toute l’équipe. Personnellement, je pense à Jogi Löw, c’était son dernier match international aujourd’hui. Il a eu une carrière incroyable. C’est juste triste que ce soit fini maintenant», a lancé l’ancien milieu de terrain. Manuel Neuer, lui aussi, a partagé sa tristesse à l’issue de la rencontre.

«C’est un gars formidable et une personne formidable et il a accompli tellement de choses avec nous en tant qu’entraîneur. C’est vraiment triste que l’ère se termine comme ça. Les anciens joueurs lui doivent beaucoup et il a façonné cette équipe. Ça fait mal», a lâché le gardien du Bayern Munich au micro de la chaîne allemande ARD. L’émotion était également au rendez-vous lors de la conférence de presse de l’intéressé.

Un avenir sur un banc ?

«Il y a eu des moments inoubliables. J’ai appris à connaître des gens qui sont très importants pour moi dans ma vie aujourd’hui», a confié le vainqueur du Mondial 2014 et de la Coupe des Confédérations 2017 avant de poursuivre. «Je dois aussi accepter la déception et le vide qui en découlent. Vous n’oubliez pas d’un tournoi comme celui-ci dès les premiers jours, car vous avez besoin de temps», a-t-il expliqué.

Et si tout le monde n’est pas forcément malheureux de le voir laisser sa place après de très nombreuses années en poste, Löw n’entend pas tirer un trait sur sa carrière d’entraîneur pour autant. «Il y aura à nouveau une énergie nouvelle. Je n’ai jamais parlé de retraite. Il y a certainement de nouvelles tâches qui seront intéressantes pour moi. Pour le moment, je n’ai pas de plans concrets», a-t-il conclu. Le message est passé. Avis aux amateurs. L’Allemagne, elle, n’est pas mécontente de tourner la page.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here