Home Société Euro/Portugal: Santos vivement critiqué pour ses choix

Euro/Portugal: Santos vivement critiqué pour ses choix

Euro/Portugal: Santos vivement critiqué pour ses choix
Euro/Portugal: Santos vivement critiqué pour ses choix

Corrigé par l’Allemagne samedi (4-2), sa pire défaite dans un Euro, le Portugal de Fernando Santos n’est pas épargné par les critiques dans la presse qui pointe le manque de flexibilité des champions d’Europe en titre. 

Si la question du maintien de Fernando Santos (66 ans), sélectionneur depuis 2014 et sous contrat jusqu’en 2024, ne domine pas encore les débats, la presse l’a unanimement désigné comme principal responsable de la déroute lusitanienne.

« Fernando Santos incapable de démanteler la tactique allemande », pouvait-on lire dimanche sur la Une de ‘Record’, l’un des trois quotidiens sportifs portugais, parlant dans ses colonnes de « désastre de Munich« .

Tous reprochent au Portugal d’avoir encaissé des buts très similaires, en ne corrigeant pas les défaillances d’un côté droit à la merci des montées du latéral de l’Atalanta Bergame Robin Gosensbuteurpasseur et logiquement élu homme du match

« L’Allemagne a été prévisible dans sa manière de jouer (…) mais nous ne sommes pas parvenus à la contenir, nous avons éprouvé des difficultés dans le couloir droit« , a regretté le sélectionneur à l’issue de la rencontre, répétant à l’envi qu’il assumait « toute la responsabilité » de la défaite.

Ronaldo épargné

Face aux Allemands, en plus de cette erreur stratégique évidente, l’équipe portugaise est apparue démunie pour répondre à l’intensité de son adversaire. 

Parmi les onze joueurs qui ont débuté la rencontre côté lusitanien, seul Cristiano Ronaldo échappait aux critiques dimanche. 

CR7, auteur du premier but portugais au terme d’une contre-attaque supersonique malgré ses 36 ans, s’est ainsi rapproché à seulement deux longueurs du record de buts en sélection de l’Iranien Ali Daei (109).

Au coeur de la tempête se trouve la piètre performance du duo défensif au milieu de terrain composé du joueur du Paris Saint-Germain Danilo Pereira et de celui du Betis Seville William CarvalhoFernando Santos, très attaché à ce tandem, ne s’est pas résolu à le défaire malgré des signes de fragilité déjà vus lors de la victoire face à la Hongrie mardi (3-0). 

« Si le match d’aujourd’hui nous a dit quelque chose, c’est que cette association a failli et que Fernando Santos doit la laisser dans le tiroir des expériences ratées pour la rencontre contre la France« , a estimé dans une publication sur son site internet Antonio Tadeia, célèbre commentateur du football portugais. 

« Balles dans les pieds »

L’apathie et le manque de fraîcheur de la charnière, très vite submergée et à bout de souffle, a fait dire au site spécialisé ‘MaisFutebol’ que le Portugal se défendait « avec des épées et des boucliers en bois face à un Panzer allemand ».  

Surtout, elle a fortement contrasté avec la disponibilité et l’intensité du Lillois Renato Sanches, dont l’entrée en jeu au début de la seconde période, à la place d’un Bernardo Silva à nouveau trop limité sur le plan physique, a été saluée. 

« Il est actuellement le milieu de terrain portugais le mieux à même de résister aux fortes intensités qu’exige cet Euro », a souligné Antonio Tadeia.

Interrogé en conférence de presse sur la possibilité d’aligner le relayeur du LOSC dès le début de la rencontre, Fernando Santos a balayé, une nouvelle fois, la question de ses choix.

« La réponse ne peut pas passer par là, si tel ou tel joueur a joué, encore moins dans un match où l’entraîneur est responsable. Parler de joueurs, c’est se tirer des balles dans les pieds quand nous avons un match si important contre la France« , a-t-il déclaré d’un ton agacé.

Face aux Bleus mercredi, Fernando Santos n’aura pourtant pas beaucoup de choix possibles. Garder ses soldats et prendre le risque d’une sortie prématurée de l’Euro malgré le statut de son équipe, ou tenter des paris à contre-courant de son image d’entraîneur conservateur et jusqu’au-boutiste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here