Home Société Evaluation des enseignants au Bénin: Le CSDS du MESTFP suggère la suspension...

Evaluation des enseignants au Bénin: Le CSDS du MESTFP suggère la suspension provisoire de l’opération

benintimes-evaluation-des-enseignants-au-benin-le-csds-du-mestfp-suggere-la-suspension-provisoire-de-l-operation-01

La deuxième session ordinaire du Conseil Sectoriel pour le Dialogue Social (CSDS) du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP) s’est clôturé le jeudi dernier à Bohicon. Elle livre trois recommandations essentielles à propos de l’évaluation diagnostique des enseignants reversés en 2008.

L’évaluation diagnostique des enseignants reversés à partir de 2008, initiée par le gouvernement du Président Patrice Talon continue de faire couler beaucoup d’encre. C’est le cas lors de la 2ème session du Conseil Sectoriel pour le Dialogue Social (CSDS) du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP). Gildas Hermann KPOSSOU, membre du CSDS dans son rapport général des travaux de ladite session fait trois recommandations essentielles au gouvernement. En voici la substance.

Dans un premier temps, le conseil demande de « suspendre jusqu’aux prochaines vacances le processus de l’évaluation des connaissances académiques et professionnelles des enseignants contractuels reversés de la promotion 2008« . Le temps pour le gouvernement d’observer la deuxième recommandation qui est d’éclairer tous les points d’ombre du projet d’évaluation des enseignants pour permettre l’approbation de tous les acteurs pour parvenir à un consensus. Enfin, le conseil suggère au gouvernement de « publier les résultats de l’audit du reversement en vue d’en extirper les faussaires« . Lors de cette session, Comlan Richard Ahouansou, porte-parole des organisations syndicales des enseignants du secondaire a mis un accent particulier sur le respect de l’article 6 alinéa 6 de la Charte du dialogue social ayant trait à la consultation des organisations syndicales sur tout projet de réforme ou de programme tant dans leur élaboration que dans leur mise en œuvre. Il a mis un accent particulier sur la nécessité d’ouvrir des négociations collectives gouvernement, centrales et confédérations syndicales pour l’identification des solutions consensuelles en vue de gérer la période post-évaluation pour une rentrée scolaire apaisée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here