Home Société Haute Cour de Delhi: le gouvernement indien poursuivi en justice par l’application...

Haute Cour de Delhi: le gouvernement indien poursuivi en justice par l’application WhatsApp

Haute Cour de Delhi: le gouvernement indien poursuivi en justice par l'application WhatsApp
Haute Cour de Delhi: le gouvernement indien poursuivi en justice par l'application WhatsApp

WhatsApp a poursuivi le gouvernement indien en justice dans le but de bloquer les nouvelles règles qui, selon l’application, conduiraient à une «surveillance de masse» en forçant les plateformes de médias sociaux à transmettre des informations privées sur leurs utilisateurs.

La société appartenant à Facebook, a confirmé mercredi 26 mai que le procès avait été déposé auprès de la Haute Cour de Delhi.

Le procès est une tentative d’arrêter des règles strictes qui sont censées entrer en vigueur mercredi en Inde.

Les nouvelles règles exigent que les entreprises de médias sociaux créent des rôles spéciaux en Inde pour les maintenir en conformité avec la législation locale et pour rester en contact avec les forces de l’ordre 24h / 24 et 7j / 7.

De nouvelles règles exigent également que les entreprises de médias sociaux suppriment les publications qui présentent «une nudité totale ou partielle».

Cependant, le désaccord de WhatsApp avec l’Inde est la règle qui obligerait les entreprises à retrouver le «premier expéditeur» des messages problématiques ou des publications qui deviennent virales si les autorités le lui demandaient. Une demande qui mettrait effectivement fin à toute garantie de confidentialité des utilisateurs en exigeant que Whatsapp conserve le suivi de chaque message.

Exiger des applications de messagerie pour ‘tracer’ les conversations équivaut à nous demander de conserver une empreinte digitale de chaque message envoyé sur WhatsApp, ce qui briserait le cryptage de bout en bout et porterait fondamentalement atteinte au droit des personnes à la vie privée », a déclaré un porte-parole de l’entreprise dans  une déclaration à CNN Business.

Nous avons constamment rejoint la société civile et les experts du monde entier pour nous opposer à des exigences qui violeraient la vie privée de nos utilisateurs ».

Whatsapp compte 400 millions d’utilisateurs en Inde, son plus grand marché, et a déployé un cryptage de bout en bout en 2016 afin que les appels, les messages, les photos, les vidéos et les notes vocales ne soient partagés qu’avec le destinataire prévu et personne d’autre, y compris WhatsApp.

Mais si les nouvelles règles doivent aller de l’avant, Whatsapp devrait conserver des bases de données géantes de chaque message, a déclaré la société.

Un gouvernement « qui choisit de rendre obligatoire la traçabilité impose effectivement une nouvelle forme de surveillance de masse », a écrit WhatsApp dans un article de blog expliquant pourquoi il s’oppose à cette pratique.

La traçabilité oblige les entreprises privées à retourner les noms des personnes qui ont partagé quelque chose même si elles ne l’ont pas créé, partagé par inquiétude ou envoyé pour vérifier son exactitude. »

La nouvelle réglementation qui devrait entrer en vigueur mercredi a été annoncée en février quelques semaines à peine après que le gouvernement ait tenté de faire pression sur Twitter (TWTR) pour qu’il supprime les comptes qu’il jugeait incendiaires.

Source: Afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here