Home Société Joël Aïvo : ses avocats européens se prononcent

Joël Aïvo : ses avocats européens se prononcent

Joël Aïvo : ses avocats européens se prononcent
Joël Aïvo : ses avocats européens se prononcent

C’est seulement hier lundi 1er novembre que s’est achevée l’exposition des 26 trésors royaux d’Abomey au Musée du Quai Branly à Paris. Un évènement organisé par le gouvernement béninois en partenariat avec le prestigieux musée français pour marquer d’une pierre blanche la restitution de ces œuvres d’art au Bénin. Les avocats européens de Joël Aïvo, ont dénoncé dans une tribune parue dans le journal Le Monde, l’état de la démocratie et de l’Etat de droit au Bénin.

Un autre trésor « sévèrement menacé »

Pour les français Christophe BassLudovic Hennebel et le belge François Mazon, ce qui retient l’attention de la société civile, des journalistes politiques et des défenseurs des droits humains au Bénin, n’est pas tant le « trésor de Béhanzin », mais un autre trésor « sévèrement menacé : celui des valeurs des droits humains, de l’Etat de droit et de la démocratie »Le peuple béninois doit se les voir restituer en urgence, estiment les trois avocats. Selon leurs écrits, une chasse aux sorcières est lancée contre les opposants politiques, des journalistes, les défenseurs des droits humains et des intellectuels. Ceux-ci sont « arrêtés, sans mandat , sans motif et sans juge, et détenus de manière cruelle ». Ils « n’ont commis ni crime, ni délit, mais ont osé exprimer une opinion dissidente, formuler une critique du régime, ou manifester leur intérêt pour participer activement à la vie politique » poursuivent les trois avocats qui accusent le régime au pouvoir de vouloir les briser psychologiquement, socialement et politiquement.

Pour avoir « lu à haute voix la Constitution du Bénin »

Le cas de leur client Joël Aïvo n’a pas été occulté. Ils sont persuadés que le professeur d’université a des ennuis judiciaires parce qu’il a eu le courage d’exprimer des opinions politiques contraires à celles du pouvoir en place et a «  lu à haute voix la Constitution du Bénin, dont il rappelait les garanties ». Ces opinions et critiques relayées par les médias français n’ont pas plu au pouvoir en place selon les avocats européens ; ce qui a conduit à son « arrestation brutale, suivie d’une détention à durée indéterminée, sans charges, sans motifs, validée par une institution judiciaire paralysée, asservie et incapable de regagner l’indépendance qui fait sa grandeur ».

« Un autre type de cérémonie à laquelle la communauté internationale peut contribuer »

Les auteurs de la tribune  appellent pour finir les acteurs impliqués ou observant les cérémonies de restitution des trésors culturels au Bénin, qu’ils soient président, ministre, conservateur de musée, diplomate, étudiant ou journaliste, à soutenir avec «tact, force et insistance, la restitution du trésor de l’Etat de droit au Bénin ». Cela passe par la libération des opposants politiques au Bénin, « un autre type de cérémonie à laquelle la communauté internationale peut contribuer ». Rappelons que le constitutionnaliste Joël Aïvo est poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here