Home Société Kemi Seba : ce qu’a dit Mamady Doumbouya à l’activiste

Kemi Seba : ce qu’a dit Mamady Doumbouya à l’activiste

President of the National Committee for Rally and Development (CNRD) Colonel Mamady Doumbouya (C) leaves a meeting with high level representatives of the Economic Community of West African States (ECOWAS) in Conakry on September 17, 2021. - Colonel Mamady Doumbouya's special forces on September 5, 2021 seized Alpha Conde in a Coup, the West African state's 83-year-old president, a former champion of democracy accused of taking the path of authoritarianism. (Photo by JOHN WESSELS / AFP)

En déplacement en Guinée Conakry cette semaine, Kemi Seba a rencontré le chef de la junte au pouvoir Mamady Doumbouya. Le président de l’Ong Urgences panafricanistes a promis soutenir l’ancien légionnaire de l’armée française s’il respecte bien évidemment ce qu’il a pu entendre de sa bouche. C’est du moins ce qu’a déclaré l’activiste franco-béninois sur les antennes de la radio guinéenne Fin FM hier jeudi 07 octobre.

« Avec mon staff, j’ai parlé avec M Doumbouya et son staff et ce que j’ai entendu hier même s’il y a des choses sur lesquelles nous avons des nuances, si ce qu’il a dit hier est suivi par des actes concrets, matériels, je peux vous assurer que nous le soutiendrons, et s’il trahit ce qu’il a dit hier, nous le combattrons » a-t-il déclaré.

Il a dit que « la Guinée a besoin de pouvoir profiter de ses propres ressources »

Quand on lui demande ce que le président Guinéen lui a donc dit, il déballe : Mamady Doumboya « a dit que la Guinée a besoin de pouvoir profiter de ses propres ressources. Il n’est pas normal que la Guinée soit un pays qui dispose d’autant de ressources minières et que malheureusement ce soit un certain nombre de multinationales, un certain nombre d’entités qui en profitent mais pas la population. Ça déjà c’est quelque chose, pour moi souverainiste, de fondamental » a déclaré Kemi Seba.

Il est l’heure de « mettre fin aux rapports d’assujetissement… »

Le putschiste lui aurait aussi dit que la population guinéenne a besoin de justice sociale et qu’un certain nombre d’anciens gouvernants n’ont pas été à cheval, fondamentalement sur ces questions. La troisième chose que son interlocuteur lui a également confié, c’est qu’il « était l’heure de mettre fin aux rapports d’assujettissement entre l’ancienne entité coloniale et la Guinée » . En effet, pour Kemi Séba, « même si la Guinée a été le phare de la résistance de la rupture, malheureusement, l’entité coloniale est revenue d’une autre façon sur le territoire guinéen « . En clair, l’activiste jugera le nouvel homme fort de Conakry sur les actes.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here