Home Société Kemi Seba: « Monsieur kagame, j’ai observé cette interview, et à un...

Kemi Seba: « Monsieur kagame, j’ai observé cette interview, et à un moment donné de l’interview, (…) j’ai eu envie de casser mon écran »

Kemi Seba: « Monsieur kagame, j’ai observé cette interview, et à un moment donné de l’interview, (…) j’ai eu envie de casser mon écran »
Kemi Seba: « Monsieur kagame, j’ai observé cette interview, et à un moment donné de l’interview, (…) j’ai eu envie de casser mon écran »

Un rapport produit par le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme en 2010, a fait état de graves violation des droits de l’homme dans l’Est de la RDC. La découverte de fosses communes avait alors permis d’évoquer un génocide dans cette région du pays. En 2020, des voix congolaises dont celle du Dr Denis Mukwege avaient alors appelé à l’installation d’un tribunal spécial pour juger ces crimes.

Il y a quelques jours, le président rwandais Paul Kagame, déclarait lui qu’il n’y aurait pas eu de « crimes dans la région des Kivu ». Une sortie médiatique qui a vu la réaction de l’activiste, Kemi Seba.

« J’ai eu envie de casser mon écran »

Le président rwandais alors qu’il donnait son entrevue à deux médias français, avait déclaré être assez circonspect sur les conclusions du rapport, et que dans l’Est de la RDC, « Il n’y a pas eu de crimes, c’est la théorie du double génocide qui est à l’œuvre ». Des propos qui ont tout de suite soulevé une vague d’indignation, notamment dans l’opinion publique africaine, et suscité depuis lors moult réactions dont celle de l’activiste Kemi Seba. Sur un plateau de télévision africaine, l’activiste questionné sur son sentiment quant aux propos du président rwandais, a répondu « Monsieur kagame, j’ai observé cet interview, et à un moment donné de l’interview, (…) j’ai eu envie de casser mon écran ».

Pour Kemi Seba les propos de président rwandais étaient révoltants en ce sens que : « Mr kagame nie la participation de troupes rwandaises à des crimes en RDC. Mr Kagame nie même l’existence d’un génocide en RDC ». D’autant plus que selon l’activiste, les autorités rwandaises étaient parmi les premiers  à tirer profit de la crise dans le Kivu. Le Rwanda avec M. Kagame à sa tête aurait selon Kemi Seba, mit tout en œuvre pour que la situation dans l’Est du Congo dégénère.

Et la raison de l’avis de l’activiste en était toute simple,  le Rwanda premier pays exportateur de Coltan, ne produirait pas ce minerais sur son territoire, du moins « pas suffisamment » pour être le premier exportateur de ce minerais. « Si vous dites que vous êtes les champions dans l’exportation d’un produit, et que ce produit-là, vous ne le produisez pas, ça veut dire que vous le prenez ailleurs » a ajouté le chroniqueur Seba. Et en l’occurrence, le Rwanda se servirait dans la réserve de la région du Kivu, l’une des plus importantes en Afrique.

Source: LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here