Home Société La fédération brésilienne accusée d’homophobie

La fédération brésilienne accusée d’homophobie

La fédération brésilienne accusée d'homophobie
La fédération brésilienne accusée d'homophobie

Une association de défense des droits LGBT+ du Brésil a porté plainte contre la Fédération brésilienne en raison de l’absence du numéro 24 dans l’effectif de la sélection.

Au milieu de la lutte pour le titre de Copa América, une controverse extra-sportive a éclaté. La Confédération brésilienne de football (CBF) devra expliquer à la justice pourquoi le numéro 24 n’est pas utilisé par l’effectif de l’équipe Canarinha lors de la Copa America, alors que le reste des équipes participant au tournoi le fait. Cette omission a été associée à l’homophobie au Brésil.

Selon une décision préventive rendue mercredi par le juge Ricardo Cyfer, de la Cour de justice de Rio de Janeiro, la CBF aura 48 heures pour expliquer si l’omission du numéro est délibérée, ainsi que pour expliquer qui définit la numérotation des maillots et s’il existe des directives de la FIFA ou de la CONMEBOL concernant l’enregistrement des numéros.

La plainte a été déposée par un groupe de défense des droits LGBT, qui s’est demandé si l’omission du numéro sur les maillots brésiliens était liée à un préjugé homophobe.

Pourquoi le numéro 24 ? Au Brésil, il existe une certaine « méfiance » à l’égard du numéro 24, associé depuis des décennies à l’homosexualité dans un sens péjoratif. Le numéro 24 est le chiffre qui identifie le cerf (veado) dans le ‘Jogo do bicho’, une loterie clandestine qui, bien qu’illégale, existe dans tout le pays et fait partie de sa culture populaire. Dans l’argot populaire, le mot « veado » – dont la sonorité est similaire au mot « déviant » – est synonyme d’homosexuel, si bien que de nombreux joueurs de football ont refusé d’utiliser ce numéro sur leur maillot.

La sélection brésilienne, est la seule équipe du tournoi qui n’utilise pas ce numéro, et dans laquelle la numérotation que les joueurs portent sur leur maillot passe de 23 à 25. Douglas Luiz porte le numéro 25.

Selon l’association citée, « le fait que la numérotation de l’équipe nationale brésilienne saute le chiffre 24, compte tenu de la connotation historique et culturelle entourant ce chiffre, l’associant aux homosexuels, doit être compris comme une offense claire à la communauté LGBTI+ et comme une attitude homophobe ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here