Home Société La Russie menace de couler les navires britanniques en Mer Noire

La Russie menace de couler les navires britanniques en Mer Noire

La Russie menace de couler les navires britanniques en Mer Noire
La Russie menace de couler les navires britanniques en Mer Noire

Le mercredi, selon la partie russe, un destroyer britannique HMS Defender s’était aventuré sur trois kilomètres dans les eaux territoriales de la Russie. Un navire de patrouille des gardes-frontières a tiré des coups de semonce et un bombardier Sukhoi-24M a largué des bombes devant le destroyer. Après cela, le HMS Defender a quitté les eaux territoriales de la Russie.

Ce jeudi, Moscou a averti Londres qu’il bombarderait les navires de guerre britanniques en mer Noire si de nouvelles actions provocatrices étaient menées par la marine britannique au large des côtes de la Crimée annexée par la Russie.

La Russie a convoqué l’ambassadeur britannique à Moscou, Deborah Bronnert, pour une réprimande diplomatique officielle après que le navire de guerre ait violé ce que le Kremlin dit être ses eaux territoriales, mais que la Grande-Bretagne et la plupart du monde disent appartenir à l’Ukraine. La Grande-Bretagne a déclaré que la Russie donnait un compte rendu inexact de l’incident. Aucun coup de semonce n’a été tiré et aucune bombe n’a été larguée sur le chemin du destroyer Defender de la Royal Navy, a indiqué Londres.

“Mensonges éhontés”

Egalement la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a accusé Londres de « mensonges éhontés ». « Nous pouvons faire appel au bon sens, exiger le respect du droit international, et si cela ne fonctionne pas, nous pouvons bombarder », a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov aux agences de presse russes. D’après les faits selon lesquels un avion russe a bombardé la trajectoire du destroyer britannique, Ryabkov a déclaré qu’à l’avenir des bombes seraient envoyées « non seulement sur sa trajectoire, mais aussi sur sa cible ».

“Ce sont des eaux ukrainiennes”

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré que le navire de guerre britannique, qui se rendait du port ukrainien d’Odessa au port géorgien de Batoumi, agissait conformément à la loi et se trouvait dans les eaux internationales. « Ce sont des eaux ukrainiennes et il était tout à fait juste de les utiliser pour aller de A à B », a déclaré Johnson. Le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a accusé les pilotes russes d’avoir effectué des manœuvres aériennes dangereuses à 500 pieds (152 m) au-dessus du navire de guerre. « La Royal Navy respectera toujours le droit international et n’acceptera pas d’interférence illégale avec un passage innocent », a déclaré Wallace.

La Nouvelle Tribune

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here