Home Société Le Mali réplique à la France suite aux propos de Macron

Le Mali réplique à la France suite aux propos de Macron

Le Mali réplique à la France suite aux propos de Macron
Le Mali réplique à la France suite aux propos de Macron

Le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, a convoqué ce mardi, l’ambassadeur de la France au Mali, suite à des propos « désobligeants et inamicaux » tenus par le président Emmanuel Macron sur les institutions de la République du Mali.

La crise diplomatique qui s’observe entre Bamako et Paris s’enlise davantage. Les deux partenaires semblent ne pas être prêts à fumer le calumet de la paix. Ce mardi, le Mali a fait une mise en garde formelle à la France.

En effet, le ministre malien des affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur de la France à Bamako. Devant le diplomate français, Abdoulaye Diop n’a pas marché ses mots. Il a clairement signifié au diplomate français, l’indignation et la désapprobation du gouvernement du Mali et élevé une vive protestation contre les propos tenus par le président Emmanuel Macron sur les institutions de la République du Mali, qu’il a qualifiés de désobligeants et innamicaux.

Il dit regretté profondément ses propos qui sont de nature à nuire au développement de relations amicales entre nations. Il en appelle par ricochet, les autorités françaises à la retenue en évitant des jugements de valeur et appelé à une approche constructive basée sur le respect mutuel en vue de se concerter sur l’essentiel, notamment, la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Abdoulaye Diop a pour finir, réitéré la disponibilité de son pays à bâtir avec des partenaires qui le souhaitent, des relations sincères et concertées, respectant les principes de non-ingérence conformément aux aspirations légitimes du peuple Malien.

Pour rappel, le Premier ministre malien Choguel Maiga avait accusé Paris d’avoir abandonné le Mali en plein vol dans un contexte sécuritaire qui laisse à désirer, lors de son passage au pupitre de l’assemblée générale de l’ONU tenue à New York, la semaine dernière. Aussi, a-t-il fait savoir que le Mali va diversifier son partenariat pour combler le vide sécuritaire qu’aurait laissé le départ des troupes françaises de l’opération Barkhane.

Cette déclaration du chef de gouvernement malien a suscité la réaction de la ministre française des armées, Florence Parly, qui a dénoncé l’hypocrisie des autorités maliennes. Il s’en est suivi la réaction du patron de l’Hexagone, le jeudi dernier. Il a qualifié de honte les propos tenus par le chef de la Primature malienne et dénoncé un gouvernement né de deux coups d’Etat.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here