Home Société «Le principal financier de Sunday Igboho est un membre de l’Assemblée Nationale»

«Le principal financier de Sunday Igboho est un membre de l’Assemblée Nationale»

«Le principal financier de Sunday Igboho est un membre de l’Assemblée Nationale»
«Le principal financier de Sunday Igboho est un membre de l’Assemblée Nationale»

Le gouvernement fédéral du Nigéria a constaté, après des enquêtes, que le principal financier de l’activiste Sunday Igboho est un membre de l’Assemblée Nationale, a annoncé ce vendredi, le ministre nigérian de la justice et procureur général de la Fédération (AGF), Abubakar Malami.

Des sources de financement de l’activiste nigérian qui milite pour la création de l’Etat Yoruba au Nigéria, Sunday Igboho ont été identifiées par le gouvernement Fédéral de son pays. Se basant sur un rapport d’un comité de sécurité constitué par le gouvernement fédéral, le ministre nigérian de la justice et procureur général de la Fédération (AGF), Abubakar Malami, a révélé en conférence de presse ce vendredi, que Sunday Igboho recevait de financement d’une entreprise dénommée « Abbai Bako and Sons » qui aurait été interrogée pour des activités de financement du terrorisme.

« Abdullahi Umar Usman est, par le biais d’une transaction financière, lié à Surajo Abubakar Muhammad (qui a été condamné à la réclusion à perpétuité aux Émirats arabes unis pour financement du terrorisme (Boko Haram) », ajoute le ministre, précisant que le principal financier de Sunday Igboho est un membre de l’Assemblée nationale sans pour autant révélé l’identité de ce dernier.

S’agissant du chef du peuple autochtone proscrit du Biafra (IPOB), Nnamdi Kanu et ses suivants, des informations communiquées par le ministre, font état de ce que Kanu recevait des soutiens, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du Nigéria.

« Il a des complices au Nigeria et à l’étranger, des individus et des groupes ainsi que des acteurs étatiques et non étatiques qui aident et facilitent sa campagne contre le peuple et l’État du Nigeria. Certains des acteurs étatiques ont aidé la KANU, même en tant que fugitif, dans sa mission destructrice, ignorant la nature terroriste de ses activités. Nous appelons ces pays à cesser d’aider les actes subversifs de la KANU et de l’IPOB contre l’État du Nigeria et son peuple ».

Le ministre nigérian de la justice et procureur général de la Fédération (AGF), Abubakar Malami.

Plus de 4 mois de prison pour Sunday Igboho au Bénin

Début août, la justice nigériane a interdit au Département de la sécurité de l’État (DSS) et au procureur général de la Fédération d’arrêter ou de bloquer les comptes de l’activiste Sunday Igboho, qui milite pour la création de l’Etat Yoruba au Nigéria. Récemment, l’un de ses avocats a déclaré qu’il serait très malade et aurait été diagnostiqué avec une possible maladie des reins ou des poumons. L’activiste aurait demandé une extradition vers l’Allemagne pour se faire soigner, selon son avocat.

Arrêté à Cotonou dans la nuit du lundi 19 juillet, le séparatiste nigérian Sunday Adeyemo, alias Sunday Igboho, est toujours dans les mailles de la justice béninoise. Il a été mis en examen « pour association de malfaiteurs se préparant à commettre des crimes au Bénin », alors qu’il n’a passé que 24 heures sur le territoire béninois, selon son avocat. Depuis, Sunday Igboho passe ses jours derrière les barreaux à la prison civile de Cotonou. Pour rappel, le Nigeria l’accusait de « trafic d’armes de guerre, appel à insurrection et atteinte à la sûreté ».

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here