Home Société Léhady Soglo: Bertin Koovi évoque son retour pour l’inhumation de Rosine

Léhady Soglo: Bertin Koovi évoque son retour pour l’inhumation de Rosine

Léhady Soglo: Bertin Koovi évoque son retour pour l'inhumation de Rosine
Léhady Soglo: Bertin Koovi évoque son retour pour l'inhumation de Rosine

Le dimanche 25 juillet 2021, l’ex-première dame, Rosine Vieyra Soglo, a tiré sa révérence. Depuis l’annonce de son décès, bon nombre de Béninois se demandent si elle sera enterrée sans la présence de son fils aîné. La question ne se pose pas, selon Bertin Koovi, qui estime que la présence de Léhady à Cotonou sera un choix qu’il va librement opérer.

Pour le président de l’Alliance Iroko, la crise actuelle ne peut pas avoir une réponse judiciaire, mais politique, et il suffira pour les Soglo de faire les démarches qu’il faut à l’endroit du chef de l’Etat pour participer à l’enterrement de l’ex-doyenne d’âge de l’Assemblée nationale.

Selon Bertin Koovi, celle qui est décédée était, non seulement une première dame mais aussi la belle-mère du chef de l’Etat.

Il suffit donc, affirme-t-il, que Léhady Soglo ou l’ancien président, Nicéphore Soglo, prenne son portable, appelle le chef de l’Etat et lui dise: « Mon fils, ta belle-mère est morte, on fait comment? ». Bertin Koovi reste convaincu qu’une démarche d’humilité de la part des Soglo décanterait la situation actuelle.

« On a une morte dans le lit; trouvons des voies et moyens politiques; montrons-nous humbles pour qu’on enterre maman Rosine Vieyra Soglo, parce que je suis convaincu que sa mort est une opportunité pour que les fils d’un même pays d’aller au dialogue« , a fait savoir l’ex-chef de file de la résistance à Patrice Talon.

Le premier pas doit venir de ceux qui sont en position de faiblesse…

Contrairement à ceux qui pensent que le chef de l’Etat, en tant que père de la nation, doit faire une démarche de réconciliation envers ceux qui sont fâchés contre sa gouvernance, Bertin Koovi affirme que c’est ceux qui sont en position de demander quelque chose qui doivent faire le premier pas.

Pour lui, c’est au président Nicéphore Soglo de faire le pas vers le président de la République. Il en est de même, précise-t-il, pour Yayi Boni et tous les autres « et Talon n’aura pas le choix que de montrer l’être humain qu’il est et je reste convaincu qu’il est un homme de cœur« , a-t-il indiqué.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here