Home Société Madougou : Charbel Aïhou et Golf TV poursuivis par l’opposante devant la...

Madougou : Charbel Aïhou et Golf TV poursuivis par l’opposante devant la Cour Djogbénou

Madougou : Charbel Aïhou et Golf TV poursuivis par l'opposante devant la Cour Djogbénou
Madougou : Charbel Aïhou et Golf TV poursuivis par l'opposante devant la Cour Djogbénou

Depuis la prison de Missérété où elle est séjourne il y a plus de 06 mois, l’opposante Reckya Madougou a formulé un recours contre le journaliste Charbel Aïhou et Golfe Tv.

L’opposante Réckya Madougou a saisi la cour constitutionnelle contre le journaliste Charbel Aïhou et la télévision privée Golfe Tv Africa. Dans son recours transmis par son avocat conseil, Me Aboubacar Baparapé , Reckya Madougou accuse le journaliste et la télévision privée d’atteinte à sa présomption d’innocence dans l’affaire financement de terrorisme.

Réckya Madougou dénonce que le journaliste et la télévision privée ont porté atteinte à son droit à la présomption d’innocence, à sa dignité et à sa vie privée. La dite requête en date du 5 juin 2021, rappelle qu’aucune condamnation définitive au fond n’a été prononcée contre elle.

Requête irrecevable

Or, dans l’une de ses émissions, le journaliste Charbel Aïhou de Golfe Tv Africa a notifié sa culpabilité et lui prédisant des jours sombres en prison. « Au Togo où elle occupait de très hautes fonctions et dont le ministre des droits de l’Homme vient de la lâcher serait une preuve de ce qu’elle est désormais seule, sans soutien de ses alliés et qu’elle a encore des jours sombres à passer en prison », a affirmé Charbel Aïhou.

Dans cette affaire, la Cour constitutionnelle a déclaré la requête irrecevable. La cour citée par le média Banouto, indique dans sa décision qu’en date du 9 septembre 2021, qu’elle ne peut connaître de violation de la présomption d’innocence alléguée sans méconnaître sa compétence et priver la juridiction en charge de la légalité de compétence.

Pour les sept sages, cités par la même source, la présomption d’innocence constitue un droit de la personnalité dont les atteintes sont prévenues, réparées et réprimées dans les conditions prévues par la loi devant les juridictions en charge du contrôle de la légalité.

Rejet de sa demande de liberté provisoire

La Criet a rejeté la demande de mise en liberté provisoire émise par les avocats de Reckya Madougou. La requête a été rejetée le vendredi 16 juillet 2021 par Edibayo Joanna DASSOUNDO, la Présidente de la Chambre des Libertés et de la Détention de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet).

Avis défavorables de la commission d’instruction et du ministère public.

Il ressort de l’ordonnance signée, qu’en l’état actuel de la procédure, Reckya Madougou “a été interrogée au fond une seule fois”, “que de la même manière ses co-inculpés ont été chacun interrogés une fois”. C’est ce qui motivent selon les juges de la Chambre des Libertés et de la Détention, les avis défavorables de la commission d’instruction et du ministère public.

“Dès lors, et au regard des différentes déclarations et des faits à eux reprochés, il est impérieux selon les juges de procéder à d’autres actes d’instruction notamment d’autres interrogatoires et surtout des confrontations. Des actes possibles qu’en maintenant Reckya Madougou à la disposition de la justice”, rapporte Matin Libre.

Pour rappel, Reckya Madougou a été Interpellée le 03 mars 2021 sur le pont de Porto-Novo alors qu’elle quittait un meeting pour Cotonou. Elle a été placée sous mandat de dépôt 48 heures après avoir été accusée des faits présumés d’association de malfaiteurs, d’acte et de financement du terrorisme et de déstabilisation du processus électoral (présidentielle 2021 Ndlr).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here