Home Société Mesure contre les Tokpa-Tokpa : Orounla « est en faute » (Franck Kinninvo)

Mesure contre les Tokpa-Tokpa : Orounla « est en faute » (Franck Kinninvo)

Mesure contre les Tokpa-Tokpa : Orounla
Mesure contre les Tokpa-Tokpa : Orounla "est en faute" (Franck Kinninvo)

L’arrêté du préfet Alain Orounla sur le transport urbain a été rapporté suite à la sortie du ministre de la décentralisation Raphaël Akotègnon. Quelques jours après l’abrogation de l’arrêté, un expert en gouvernance locale a donné son point de vue, informe LNT.

Selon l’expert en gouvernance locale, le ministre a le droit d’agir ainsi parce que le préfet n’est pas dans le même dispositif statutaire que le maire.

« Le préfet est une autorité subordonnée à l’autorité gouvernementale, à l’autorité ministérielle. Donc, à partir de ce moment, si le ministre constate qu’il y a eu récidive, qu’il y a eu des décisions sans s’en référer à sa hiérarchie et autres, le ministre peut changer de ton. La tonalité est un indicateur de l’agacement. On peut interpréter le ton comme une  sanction. Déjà, réduire les pouvoirs réglementaires du préfet, c’est en soi une sanction contre le préfet » a laissé entendre Claude Djankaki dans une entrevue qu’il accordait au journal le Matinal. Interrogé sur l’arrêté du préfet Alain Orounla, il affirme qu’il « il est en faute ».

Selon l’expert en gouvernance locale, c’est le ministre de tutelle ou le gouvernement qui peut déterminer si le préfet a commis une faute ou non. A l’en croire, le Alain Orounla est allé au-delà de ses attributions. Selon ses dires, le préfet est intervenu dans le domaine de compétence de la commune, parce que l’organisation des gares routières, de la circulation urbaine, les transports en commun, sont des compétences communales. Franck Kinninvo assure que ce n’est pas le préfet qui va prendre une telle décision. Et d’ajouter : il « n’y a pas urgence ». Pour lui, Alain Orounla n’a pas consulté l’exécutif avant de prendre son arrêté alors qu’il s’agit d’une « réforme sensible qui doit passer au moins au niveau ministériel si ce n’est vraiment allé vers le président de la République pour qu’il donne ses orientations et autres ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here