Home Société Prof Albert Gandonou: «À 13 ans, j’ai subi la pédophilie d’un prêtre...

Prof Albert Gandonou: «À 13 ans, j’ai subi la pédophilie d’un prêtre catholique»

Prof Albert Gandonou: «À 13 ans, j’ai subi la pédophilie d’un prêtre catholique»
Prof Albert Gandonou: «À 13 ans, j’ai subi la pédophilie d’un prêtre catholique»

Dans un entretien accordé au quotidien Bénin Intelligent, le Professeur Albert Gandonou fait une révélation fracassante sur sa vie. Il confie avoir été victime de pédophilie de la part d’un prêtre catholique, une étape sombre de sa vie, qui va finir par lui ouvrir les yeux.

Le Professeur Albert Gandonou victime de pédophilie. La scène s’est produite alors qu’il n’avait que 13 ans. « À 13 ans, j’ai subi la pédophilie d’un prêtre catholique, un de mes éducateurs au petit séminaire de Wando, à Porto-Novo. Il m’a dit que ce n’était pas un crime ni un péché du moment qu’il est prêtre ! », a-t-il confié à Bénin Intelligent. Il a même dévoilé le nom (Réné G. ) de ce prêtre, qu’il traite de méprisable. Il s’agit sans doute de l’une des histoires qui ont motivé la rédaction de son dernier livre.

J’ai eu l’idée d’écrire ce livre pour en finir avec les préjugés et revenir à mon identité véritable qu’on a mis tant de temps à me cacher. Pour paraphraser le chanteur ivoirien, je dis avec ce livre que j’ai tout compris.

Albert Gandonou

Auteur du livre « Comment je suis redevenu Africain », Albert Gandonou explique comment il a compris qu’il était en perte d’identité, sous la domination ce que miroitait l’occident comme vérité. « Au début des années 2000, j’ai compris à quel point j’ai été trompé, dupé, abusé par les occidentaux qui nous ont vaincus et nous dominent indûment et injustement, sous des paravents éculés et éhontés », regrette-t-il.

Albert Gandonou dénonce l’aliénation culturelle des Africains

Farouchement contre l’aliénation cultuelle, il attaque le phénomène avec une très grande rigueur. Pour Albert Gandonou, l’aliénation culturelle est un « esclavage mental ». « On est plein d’admiration pour les valeurs des autres et plein de mépris pour sa propre langue, ses propres cultes ancestraux, pour sa propre culture, pour la vision du monde transmise par nos aïeux », a-t-il déploré.

Pour l’Africain, il s’agit d’une aberration particulièrement pitoyable, quand on sait que l’être humain moderne, -l’homo sapiens sapiens-, non seulement est né en Afrique mais que surtout il a été tout seul sur la terre pendant plus de 120 000 ans, avant qu’il lui soit possible d’aller, avec sa peau noire, peupler les autres régions du monde, lorsque les conditions climatiques ont rendu cette migration possible.

Professeur Albert Gandonou

La conséquence de l’aliénation culturelle, selon Albert Gandonou, c’est l’amour démesuré de l’Africain pour tout ce qui vient de l’Occident, au détriment des produits et services locaux. Nous sommes de béats consommateurs de tout ce qui se produit en occident. « Nous faisons tourner leurs industries, même sur le plan alimentaire. On rêve d’aller vivre ou étudier en Europe ou aux États-Unis. On a honte de parler ou de promouvoir sa langue maternelle africaine, de pratiquer le culte de nos ancêtres », a-t-il déclaré.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here