Home Société Scandale s3xuel à l’UAC: le procès renvoyé

Scandale s3xuel à l’UAC: le procès renvoyé

Scandale s3xuel à l'UAC: le procès renvoyé
Scandale s3xuel à l'UAC: le procès renvoyé

La deuxième audience relative à l’affaire de sexe à la Faculté des sciences et techniques de l’Université d’ Abomey-Calavi n’a pas pu se tenir ce lundi 27 septembre 2021.

Invités pour 10 heures au tribunal d’Abomey-Calavi, les mises en cause ayant répondu à l’appel du juge n’ont finalement pas été écoutés. Et pour cause, plusieurs dossiers étaient inscrits à l’ordre du jour. C’est autour de 17 heures 30 minutes que le report du procès a été annoncé aux personnes impliquées dans le dossier. Pas d’autres précisions en matière de date. L’une des sources proche du dossier a confié à DBMEDIAS que les deux parties seront informées dès la programmation d’une nouvelle audience. Hounnankpon Yedomohan, doyen de la Fast-Uac, François Guèdjè, vice-doyen et  Rigobert Avohou, le chef scolarité sont les différents responsables poursuivis pour des faits de harcèlement sexuel. Ces responsables selon les informations reçues par la rédaction de DBMEDIAS sont sous convocation.

Pour rappel, la plaignante, une étudiante effectuait, il y a quelques mois, un stage au décanat de la Fast.  Dans l’exercice de ses fonctions de stagiaire, elle aurait été victime de menaces et d’agression sexuelles de la part de certains responsables de ladite faculté. C’est du moins ce qu’elle soutient dans sa plainte. Auditionnés au commissariat d’Abomey- Calavi, le doyen Hounnankpon Yedomohan a reconnu avoir eu des rapports sexuels avec l’étudiante en question et ceci, avec son consentement. Quant au deux autres, à savoir  le vice-doyen, François Guèdjè et le Chef scolarité, Rigobert Avohou, ils n’ont pas reconnu les accusations faites par la plaignante  à leur encontre. Dossier à suivre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here