Home Société Talon Mèlomin: Parfaite menace de saisir la justice

Talon Mèlomin: Parfaite menace de saisir la justice

Talon Mèlomin: Parfaite menace de saisir la justice
Talon Mèlomin: Parfaite menace de saisir la justice

L’église de Parfaite de Banamè a menacé de saisir la justice pour manipulations et intoxications contre les manipulateurs des propos à polémiques de Daagbo sur le président Patrice Talon.

La Mission de Banamè se réserve le droit d’exploiter toutes les voies de recours légales contre les manipulateurs des propos de Daagbo. Dans un communiqué en date du mardi 14 septembre 2021, I’église de Parfaite de Banamè dénonce des manipulations et intoxications autour de ces propos de Daagbo. Après avoir expliqué que les propos de Parfaite de Banamè sont à prendre au sens divin, elle signale qu’ils ont été sortis de leur contexte et qu’ils n’ont « rien à voir avec les manipulations et commentaires qui ont suivi ».

L’Eglise de Parfaite de Banamè a menacé de saisir la justice contre ceux qui les ont sortis de leur contexte. « Nous sommes dans un Etat de droit et nous ferons tout pour faire respecter La Très sainte église de Jésus- Christ et ses fidèles Daagbovis. Prenant à témoin l’opinion publique nationale et internationale, La Très sainte église de Jésus- Christ, Mission de Banamè, se réserve le droit d’exploiter toutes les voies de recours légales à cet effet », a-t-elle averti.
Selon le communiqué signé par son chargé de communication, Simon Cardinal Agossa, l’église de Banamè est toujours respectueuse de la République et de ses Institutions. « En tout état de cause, la Très sainte église de Jésus-Christ est une Mission divine. Les agissements, manipulations et intoxications des uns et des autres ne pourront jamais venir à bout d’elle. C’est ce que Dieu a semé, aucune main humaine ne peut le déterrer », reste-t-elle persuadée. La Mission de Banamèè a invité par ailleurs « le peuple béninois et les Daagbovis en particulier au calme et à la sérénité ».
Des propos controversés La dieue autoproclamée de Banamè avait déclaré dans un audio qui a circulé sur les réseaux sociaux, sa suprématie sur toute chose y compris sur le président de la République. Elle réagissait à une lettre ouverte adressée au président Patrice Talon par Jean Claude Assogba, un ex-prêtre de l’église de Banamè. Daagbo avait laissé entendre que le Chef de l’Etat ne peut pas lui demander des explications sur le contenu de la dite lettre.
« Le Président de la République est Mèlomin Clément (un adage pour désigner un valet en langue fon). Tu écris une lettre contre celui qui à toute autorité sur lui, ça n’a pas de sens. L’acte n’a pas de sens», a-t-elle déclaré. Ces propos relayés sur les réseaux sociaux ont créé un tollé. Plusieurs internautes béninois ont parlé d’outrage au président de la République.
Dans un direct sur sa page Facebook, Bertin Koovi opposant du régime de la rupture depuis 2016 et soutien du Chef de l’Etat depuis la présidentielle d’avril 2021 a demandé à la justice de poursuivre la dieue autoproclamée pour outrage au président de la République.
Banouto

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here