Home Société Violences préélectorales au Bénin: 21 policiers et militaires blessés, des dégâts évalués...

Violences préélectorales au Bénin: 21 policiers et militaires blessés, des dégâts évalués à des milliards

Violences préélectorales au Bénin: 21 policiers et militaires blessés, des dégâts évalués à des milliards
Violences préélectorales au Bénin: 21 policiers et militaires blessés, des dégâts évalués à des milliards

Dans une déclaration, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia a donné le bilan officiel des violences préélectorales.

Le bilan officiel des violences manifestations enregistrées au Bénin avant la présidentielle 2021 est désormais connu. Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, a indiqué, dans une déclaration, que les manifestations ont fait 21 blessés par balles dans le rang des forces de défense et de sécurité.

« En face, les informations font état de deux assaillants qui auraient perdu la vie. Toutefois, aucun corps n’a été retrouvé et aucune déclaration de décès n’a été enregistrée », a déclaré Sacca Lafia au sujet du bilan macabre.
Des dégâts chiffrés en milliards de francs.

« Outre les dégradations subies par les routes nouvellement construites ou en construction, les assaillants ont aussi saccagé les postes de péage et pesage de Diho (Savè) et de Sérarou (N’Dali) puis incendié un camion de la CENA, celui d’un transporteur nigérien, ainsi que des maisons, le siège d’une radio privée, des voitures, des motos et d’autres biens », a détaillé le document.

Le ministre de l’Intérieur et de la défense apprend que les manifestants étaient des jeunes gens, des chasseurs dont certains sont venus de pays voisins et des enfants. Il avait pour but, renseigne-t-il, «d’empêcher toute circulation et couper le pays en deux pour procéder au barrage des routes inter États n°2 et n°3».

« Ces barrages, disposés sur plusieurs dizaines de kilomètres, étaient constitués de troncs d’arbres, de pneus enflammés, de camions immobilisés en travers de la chassée », lit-on dans le document. Le ministre fait savoir que les forces de défense et de sécurité ont fait usage de leur arme parce qu’elles ont été prises à parti par des tireurs embusqués armés de fusils de chasse et d’armes de guerre dans leur mission de « restaurer la libre circulation des personnes et des biens ».

Sacca Lafia souligne que « certains des commanditaires et auteurs des actes perpétrés ou projetés ont été appréhendés et que d’autres sont en fuite ». Il voit derrière ses manifestants, des acteurs politiques dont l’objectif était d’empêcher la tenue de la présidentielle du 11 avril 2021.

Selon la Commission électorale nationale autonome, le scrutin ne s’est déroulement que dans 13 arrondissements. Les résultats provisoires de l’organe donnent Patrice Talon vainqueur du scrutin avec 86, 36%.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here