Home Sports Ballon d’Or : une lutte à trois

Ballon d’Or : une lutte à trois

Ballon d'Or : une lutte à trois
Ballon d'Or : une lutte à trois

La cérémonie de remise du Ballon d’Or n’est plus qu’à un jour près. Cette fois, Leo Messi (PSG) est le grand favori, mais Robert Lewandowski (Bayern) et Karim Benzema (Real Madrid) ne sont pas non plus à exclure.

Ce qui  peut être surprenant cette année, c’est que parmi ses principaux rivaux ,il n’y ait pas le Portugais Cristiano Ronaldo et que les menaces qui pèsent sur l’Argentin viennent du Polonais Robert Lewandowski et du Français Karim Benzema.

A 34 ans, le nouveau joueur du Paris Saint-Germain a de solides arguments pour faire grandir sa légende avec la récompense que le magazine France Football décerne depuis 1956 : sa victoire en Copa América avec l’Argentine, en Copa del Rey avec Barcelone ou son statut de meilleur buteur de LaLiga.

De quoi argumenter sa victoire, malgré le fait que 2021 n’a pas été la meilleure année de sa grande carrière et qu’après son transfert au PSG, il n’a pas encore montré l’éclat que l’on attend de son prestige.

Le suspense sera rompu lundi soir, lors d’une cérémonie glamour au théâtre du Châtelet, dans le centre de la capitale française, au terme d’un tapis rouge sur lequel défilera la crème de la crème des footballeurs, compte tenu des restrictions imposées par la pandémie.

C’est la même pandémie qui a empêché la remise du prix emblématique de l’année dernière pour la première fois depuis sa création, de sorte que son retour au palmarès a une plus grande valeur symbolique.

Le joueur de l’année ne sera pas le seul Ballon d’Or à être décerné lors de la nuit parisienne, puisque la meilleure joueuse féminine, le meilleur gardien de but et le meilleur jeune joueur seront également honorés.

Mais l’accent sera surtout mis sur le joueur qui a remporté le plus de voix auprès du jury de 180 journalistes internationaux chargé de désigner le meilleur joueur de 2021.

Lewandowski et Benzema en chasse

Lewandowski, 33 ans, a moins de trophées à mettre sur la table que l’Argentin parce que le Bayern Munich a fait naufrage en Europe et s’est contenté de son championnat et parce que la Pologne n’a obtenu qu’un match nul au championnat d’Europe, mais son instinct de buteur reste intact, ce qui lui a valu le Soulier d’or de la campagne.

Les récompenses collectives sont également le point faible de la candidature de Benzema, qui n’a soulevé aucun trophée ni avec son équipe ni avec sa sélection nationale, malgré son retour en équipe nationale après cinq ans d’absence, ce qui occulte quelque peu la grande saison qu’il a réalisée.

Si le prestigieux prix individuel devait reposer uniquement sur des récompenses collectives, le favori serait l’Italo-Brésilien Jorginho, le seul des nominés à avoir remporté la Ligue des champions avec Chelsea et le Championnat d’Europe avec l’Italie.

Pour la deuxième fois de son histoire, France Football décernera également le Ballon d’Or féminin, pour lequel les favorites sont les quatre candidates du FC Barcelone, les Espagnoles Alexia Putellas, Sandra Paños et Jennifer Hermoso et la Néerlandaise Lieke Martens, lauréates du championnat national et de la Ligue des champions.

Pedri, favori pour le ‘Trophée Kopa’.

Le « Trophée Kopa » récompensera le meilleur jeune de moins de 21 ans de l’année parmi dix candidats, dont le joueur espagnol de Barcelone Pedri, déjà désigné Golden Boy par le magazine italien Tuttosport.

Le joueur de 19 ans est le seul joueur de moins de 21 ans qui est également en lice pour le Ballon d’or, ce qui fait de lui le favori pour remporter le Kopa.

Il est rejoint par les Anglais Mason Greenwood (Manchester United), Jude Bellingham (Borussia Dortmund) et Bukayo Saka (Arsenal), ainsi que par les Allemands Jamal Musiala (Bayern Munich) et Florian Wirtz (Bayer Leverkusen), Le Belge Jérémy Doku (Rennes), le Néerlandais Ryan Gravenberch (Ajax Amsterdam), l’Américain Giovanni Reyna (Borussia Dortmund) et le Portugais Nuno Mendes (PSG).

Le gardien de but italien Gianluigi Donnarumma est le favori pour remporter le « Trophée Yachine« , qui désigne le meilleur gardien de but, grâce à son triomphe au championnat d’Europe, où il a été considéré comme le meilleur joueur de la compétition.

Il est rejoint par le Belge Thibaut Courtois du Real Madrid, le Slovène Jan Oblak de l’Atlético Madrid, l’Argentin Emiliano Martínez d’Aston Villa, le Costaricien Keylor Navas du PSG, le Brésilien Ederson de City, le Slovène Samir Handanovic de l’Inter, l’Allemand Manuel Neuer du Bayern Munich, le Danois Kasper Schmeichel de Leicester et le Sénégalais Edouard Mendy de Chelsea.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here