Home Sports Disparition Emiliano Sala : les terribles révélations sur les pilotes de l’avion

Disparition Emiliano Sala : les terribles révélations sur les pilotes de l’avion

Disparition Emiliano Sala : les terribles révélations sur les pilotes de l'avion
Disparition Emiliano Sala : les terribles révélations sur les pilotes de l'avion

Alors que le procès du pilote David Henderson a démarré, les audiences ont révélé de terribles négligences de la part des pilotes du Piper Malibu.

On commence à en savoir un peu plus sur les circonstances du drame de la disparition d’Emiliano Sala et du pilote David Ibbotson. Alors que le procès du pilote David Henderson vient de débuter outre-Manche, les premières révélations commencent à sortir dans les médias. Pour rappel, c’est Henderson qui était le pilote attitré du Piper Malibu et non Ibbotson, qui était pourtant aux commandes ce 21 janvier 2019.

Le jour du crash, après avoir appris que son avion était introuvable, Henderson a envoyé un message à un technicien habitué à faire la maintenance du fameux Piper Malibu. « Ne dis rien à personne ». Un texto accablant et suspicieux, car Henderson avait confié le transport d’Emiliano Sala à Ibbotson pendant que lui et son épouse étaient en week-end à Paris.

Aujourd’hui, L’Équipe en dit plus sur le petit manège des pilotes. Invitée à témoigner, la prioritaire légale du Piper Malibu, Fay Keely, a fait savoir qu’elle n’était pas au courant de cette mission. Rien d’anormal puisqu’elle a indiqué qu’Henderson exerçait le rôle d’opérateur de l’avion et qu’elle n’était donc pas au courant de toutes les locations de son appareil. En revanche, Ibbotson n’aurait jamais dû être aux commandes.

Ibbotson n’aurait jamais dû piloter le Piper Malibu

Le quotidien sportif précise en effet que Keely avait ordonné par mail à Henderson en juin 2018 de ne plus confier le monomoteur à Ibbotson. La raison ? Les autorités de l’aviation civile britannique avaient indiqué que ce dernier avait commis deux infractions à la législation aérienne. Pas de quoi faire trembler Henderson qui repassera le manche à Ibbotson un mois après cet ordre. Et ce n’est pas tout.

Alors qu’il ne possédait pas de licence commerciale et n’était pas habilité à voler de nuit, Ibbotson a vu Henderson lui demander à plusieurs reprises, en octobre 2018, de passer les examens nécessaires pour pouvoir voler de nuit. Chose qu’il accepta, mais deux mois plus tard (trois semaines environ avant le drame), Ibbotson a alors fait savoir qu’il avait échoué à l’examen. La suite est malheureusement connue : faisant fi de tous ces éléments contraires, Henderson ne s’est pas privé pour demander à son partenaire de le remplacer ce lundi 21 janvier 2019 alors qu’il se trouvait à Paris…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here