Home Sports La lettre envoyée par Messi au Barça à l’été 2020 dévoilé

La lettre envoyée par Messi au Barça à l’été 2020 dévoilé

Barça: nouvelles révélations surprenantes sur le départ de Messi
Barça: nouvelles révélations surprenantes sur le départ de Messi

Durant l’été 2020, Lionel Messi a demandé au FC Barcelone de le laisser partir du club. ‘Mundo Deportivo’ a dévoilé le contenu du document dans son édition de ce dimanche matin.

En août 2020, Leo Messi a demandé au FC Barcelone de rompre son contrat. Ce n’est pas un secret, le footballeur lui-même l’a reconnu dans une interview accordée à ‘Goal’. Pour signifier au conseil d’administration alors dirigé par Josep Maria Bartomeu qu’il voulait partir, il a envoyé un burofax qui a été publié par le journal ‘Mundo Deportivo’ ce 5 septembre.

La clé se trouve dans la clause 3.1 du contrat qu’il a signé en 2017. L’Argentin et ses représentants ont compris qu’elle pouvait continuer à être efficace malgré le fait qu’elle avait « expiré » le 10 juin en raison de la pandémie de coronavirus. La réponse du club fut négative.

S’il avait insisté, Messi et le Barça auraient dû se battre en procès pour régler le dossier. C’est précisément pour cette raison que le joueur a décidé de rester à Barcelone. Bien qu’il souhaitât quitter l’équipe, il refusait d’entrer dans un conflit juridique avec son club de cœur. Un an plus tard et avec un président différent, Joan Laporta, le joueur faisait ses adieux en larmes au club catalan après que le club lui ait annoncé qu’il ne pourrait pas prolonger son contrat.

Voici le contenu du document officiel envoyé par Messi :

« Cher Monsieur Bartomeu,

Par la présente, je vous exprime, conformément aux dispositions de la clause 3.1 du contrat du 25 novembre 2017, ma volonté de mettre fin à mon contrat de travail de footballeur professionnel à compter du 30 août 2020.

Je comprends que le délai du droit de résiliation unilatérale sans motif réglementé par la clause susmentionnée doit être interprété en fonction des circonstances exceptionnelles dans lesquelles s’est déroulée la saison de football 2019-20, en raison de l’état d’urgence et de la situation de force majeure résultant de la pandémie de COVID-19.

En raison de cette particularité, la saison 2019-20 s’est terminée hier (en référence au 23 août 2020), sans préjudice du fait que, pour notre équipe, cette fin a eu lieu le 15 août, puisque nous sommes retournés à Barcelone après notre élimination de la Ligue des champions dans la nuit du 14 août.

En tout état de cause, dans les dix jours suivant la fin de la saison de compétition, et respectant ainsi le délai convenu pour l’exercice de la clause 3.1 précitée, conformément au contenu matériel de notre accord, qui doit être interprété en fonction des circonstances exceptionnelles de la saison 2019-20, j’exerce mon droit de résilier le contrat avec effet au 30 août 2020, avec les conséquences prévues par la stipulation 3.1 précitée.

Sincèrement, Lionel Andrés Messi ».

Pourquoi y aurait-il eu un procès si Messi avait insisté ?

Le résumé de ce qui s’est passé après ce burofax est le suivant : Barcelone a refusé de le libérer de son contrat car il était spécifié dans le burofax qu’il devait donner sa décision avant le 10 juin 2020. Messi a expliqué qu’il l’a fait plus tard parce que la saison s’est terminée précisément plus tard en raison de la crise du coronavirus.

Même si le club a évoqué ce « 10 juin 2020 », le procès aurait donc opposé deux postures. Celle de l’Argentin aurait eut pour base le fait que ce « 10 juin » devait être modifié ainsi que la fin de la saison et celle de la direction de Bartomeu aurait défendu que, si le texte indiquait « 10 juin », le 10 juin devait rester la date limite de l’accord.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here