Home Sports La Liga vient au secours du Barça dans le dossier Messi

La Liga vient au secours du Barça dans le dossier Messi

La Liga vient au secours du Barça dans le dossier Messi
La Liga vient au secours du Barça dans le dossier Messi

La Liga vient de conclure l’accord économique le plus important de son histoire. Comme annoncé par les principaux intéressés, le fonds d’investissement CVC Capital Partners injectera 2,7 milliards d’euros dans la compétition dans les prochains jours, argent qui ira directement sur les comptes des clubs masculins de première et deuxième division, à la première division féminine, au football semi-professionnel et non professionnel et le Conseil supérieur des sports.

Cette aide permettra de tirer un trait sur les problèmes économiques des équipes espagnoles, qui recevront cette saison des sommes d’argent très importantes selon les critères que se fixera la Liga. Dans les prochaines heures, l’Assemblée de la Liga devrait approuver l’accord.

Selon l’expert financier Marc Ciria, spécialiste du football business, pour Goal « 90 % de ces 2,7 milliards reviendront aux clubs sous la forme d’un prêt bonifié sur 40 ans » . C’est-à-dire qu’il ne s’agit pas d’un fonds perdu, mais que le « holding » que créeront la Liga et le CVC laissera l’argent aux clubs, qui devront le restituer à long terme.

Ciria détaille que l’argent est réparti comme suit : « 70 % pour faire face aux investissements dans les infrastructures, 15 % pour refinancer la dette et 15 % pour allonger le plafond de salaire » . Les critères de distribution seront basés sur la distribution actuelle des droits de télévision.

De cette façon, Barcelone recevra environ 280 millions d’euros, dont environ 42 millions seront destinés à augmenter la limite de salaire pour pouvoir enregistrer les quatre signatures de l’été et Leo Messi, qui attend le moment précis pour sceller un renouvellement qui prend des semaines à être scellé. De plus, Joan Laporta a déjà avancé que le club blaugrana espérait toujours pouvoir intégrer encore de nouvelles recrues lors de ce marché estival.

Pour le Real Madrid, il y aura des chiffres similaires qui les aideront à entreprendre des signatures comme par exemple Kylian Mbappé et à restituer une partie du financement du Nouveau Santiago Bernabéu. Avec ce revenu atypique, les plafonds salariaux des clubs seront automatiquement augmentés. Les clubs professionnels auront ainsi surmonté leur principal obstacle après une pandémie qui les a laissés avec une nette diminution des revenus et des dépenses élevées.

L’accord de Laliga avec CVC Capital Partners est également un coup dur pour la Super League.

« Tebas a été intelligent et a cherché un moyen de générer des revenus économiques importants afin que les grands clubs soient moins incités à lancer une Super League européenne » , a déclaré Xavier Ginesta, expert en marketing sportif de l’Université de Vic-Central University de Catalogne, auteur du livre ‘Les multinationales du divertissement. Football, diplomatie, identité et technologie’.

Cet accord est clairement associé à une volonté d’injecter de l’argent dans les clubs pour améliorer l’équilibre compétitif de la Liga et se rapprocher de la Premier League », principal concurrent et réflexion dans laquelle Javier Tebas s’est toujours projeté.

De plus, précise Ginesta, « CVC est l’une des grandes firmes concurrentes de JP Morgan, le fonds qui finance la Super League » . Selon Marc Ciria, Tebas atteint 3 objectifs : « gagner en crédibilité, donner de l’oxygène à la Liga et permettre à Messi d’être annoncé lors de la réception du prêt « .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here