Home Sports Le nouveau craquage de Balotelli

Le nouveau craquage de Balotelli

Le nouveau craquage de Balotelli
Le nouveau craquage de Balotelli

Il est décidément irrécupérable… L’attaquant d’Adana Demirspor Mario Balotelli a nargué l’entraîneur de Besiktas Sergen Yalcin sur le terrain après avoir marqué un but mardi.

Balotelli a couru vers Yalcin après son but et a pointé sa tête, faisant référence aux commentaires de Yalcin dans le passé, selon lesquels l’Italien « n’a pas de cerveau ».

Le but de Balotelli à la 79e minute a permis à son équipe d’obtenir un match nul 3-3 contre Besiktas.

Balotelli a publié une vidéo de l’incident sur Instagram, montrant son but de loin suivi de sa célébration pointue.

Après le match, le président d’Adana Demirspor, Murat Sancak, a déclaré que son propre joueur et le manager de Besiktas étaient dans l’erreur.

« Je souhaite que cela ne soit pas arrivé » , a déclaré Sancak. « Les commentaires de Sergen Yalcin au début et ensuite ce que Balotelli a fait n’étaient pas corrects ».

Yalcin lui-même s’est également dit choqué par le geste de Balotelli, affirmant qu’il pourrait être lié à la déception de l’attaquant de ne pas rejoindre le Besiktas.

« C’est la première fois que je vois un joueur faire une telle chose à un manager », a-t-il déclaré. « Je n’ai pas pu comprendre pourquoi il a fait ça, peut-être que la raison est qu’il n’a pas rejoint Besiktas l’année dernière. Cela montre sa personnalité. »

Balotelli a également posté sur sa story Instagram après le match, disant : « Nous avons un cerveau et surtout nous avons des balles et du cœur. Un très grand cœur et nous en sommes fiers. »

Qu’a dit Yalcin pour mettre Balotelli en colère ?

Alors qu’il jouait pour Manchester City lors d’un match de pré-saison contre LA Galaxy en 2013, Balotelli a tristement tenté une finition par une roue arrière qui a mal tourné.

Cette tentative a rendu furieux le manager de City, Roberto Mancini, qui a immédiatement sorti Balotelli du match.

Travaillant comme consultant à la télévision à l’époque, Yalcin a dit de l’attaquant : « Il n’a pas de cerveau, si j’étais à la place de Mancini, je le virerais ! ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here